Après l’erreur d’Alcaraz, Zetchi limoge Madjer de l’équipe nationale A’

Après l’erreur d’Alcaraz, Zetchi limoge Madjer de l’équipe nationale A’

DIA-22 février 2018: Le président de la FAF, Kheireddine Zetchi, a fini par mettre en exécutions ses menaces quand il avait indiqué qu’il espérait qu’une équipe se dessinera le mois juin prochain à l’occasion des matches amicaux contre le Cap-Vert à Alger et le Portugal à Lisbonne. Cette déclaration a été faite par Zetchi après le match amical Algérie-Arabie saoudite disputé en Espagne et soldé par la défaite des Algériens (2-0) qui n’avaient rien montré.
Pour signifier clairement son mécontentement, Zetchi a déchargé le sélectionneur national, Rabah Madjer et ses adjoints de l’équipe nationale A’, constituée de joueurs locaux. Désormais Madjer, Ighil et Menad s’occuperont uniquement de l’équipe nationale A. 
La décision du président de la FAF est une manière de montrer à Madjer la porte de sortie, sachant que Madjer a été imposé à Zetchi par l’ancien ministre de la Jeunesse et des Sports El Hadi Ould Ali. S’étant rendu compte  que l’équipe nationale A’ sous la houlette de Madjer va droit dans le mur, Zetchi a préféré ne pas lui confier cette sélection qui doit se préparer aux éliminatoires du Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) de 2020 en Ethiopie et aux CHAN de 2022 pour lequel l’Algérie est candidate pour son organisation.
Si Zetchi n’a pas confiance en Madjer en ce qui concerne l’équipe A’, il en est de même pour l’équipe nationale A car il s’agit d’une reconnaissance de la part de la FAF de l’incapacité de Madjer et son staff de diriger la sélection nationale.
Le limogeage déguisé de Madjer met à nue l’incompétence de la FAF qui manque de stratégie. Après l’erreur de Lucas Alcaraz, Zetchi se rend compte de l’erreur de Madjer et aura perdu ainsi un temps précieux pour mettre en place une équipe nationale forte et conquérante. Il faut relever que l’équipe nationale demeure la vitrine de la FAF et du pays  tout entier et en l’absence des résultats de l’équipe nationale, c’est la FAF qui risque d’être démolie. A ce rythme, Zetchi se dirige vers l’impasse et Madjer risque de l’emporter dans son sillage.
Nassim Fateh 


Source : Dia Algerie

Dia Algerie