Effondrement de trois immeubles à Marseille : un sans-papiers algérien parmi les disparus

Algérie – Au moins huit personnes sont portées disparues suite à l’effondrement de trois immeubles vétustes en plein centre de Marseille. Parmi eux figure un Algérien de 36 ans.

Prénommé Shérif, la victime est arrivée en 2016 dans la deuxième plus grande ville de France laissant sa femme et ses enfants en Algérie, selon La Provence. Sur place, ce sans-papiers, comme l’affirme le journal régional, a retrouvé sa cousine Saïda et sa fille Lynda. Ses dernières tentent depuis quelques jours d’obtenir des nouvelles le concernant.

« Dans le quartier, tout le monde le connaît. Nous sommes persuadés qu’il se trouve sous les décombres, nous n’attendons que la confirmation officielle de sa mort afin de pouvoir récupérer le corps et le rendre à sa famille… », ont-elles expliqué. Et d’ajourer, « Il est tatoué sur la poitrine et sur le mollet et a une cicatrice dans le cou ».

Par ailleurs, l’écroulement des trois immeubles suscite une vive polémique en France. En effet, alors que les secours s’activaient pour déblayer les gravats, et si possible retrouver des victimes, la mairie de la circonscription où le drame a eu lieu, autrement dit le 6e et 8e arrondissement de la ville phocéenne, hébergeait une soirée consacrée aux chocolats de Noël, rapporte Bfmtv. Une soirée qui n’a pas été du goût de plus d’un.

Pour dénoncer l’habitat insalubre, une enquête citoyenne a été lancée mercredi dernier. Accompagnée du hashtag #BalanceTonTaudis, dérivé de #BalanceTonPorc, elle a, en l’espace de 24h, regroupé plusieurs dizaines de témoignages qui ont été partagés sur Twitter, d’après le même média.

Tags

Algérie disparus Marseille immeubles

Source : alg24

alg24