Emploi: insertion de plus de 2 millions de primo demandeurs depuis 2008

Algérie – Le ministre du Travail, de l’emploi et de la sécurité sociale, Mourad Zemali, a affirmé jeudi à Alger que plus de 2 millions de primo demandeurs d’emploi ont bénéficié du dispositif d’aide à l’insertion professionnelle (DAIP) depuis 2008 et jusqu’à avril dernier.

En réponse à la question d’un membre du Conseil de la Nation, lors d’une plénière consacrée aux question orales, le ministre a indiqué que “le dispositif d’aide à l’insertion professionnelle (DAIP) a permis, depuis 2008 et jusqu’au mois d’avril dernier, le placement de plus de 2,4 millions de primo demandeurs au niveau national y compris les bénéficiaires de contrats de travail aidés (CTA)”.

“Sur un total de 2,1 millions insérés dans le cadre des contrats d’insertion professionnelle, 1.466.000 demandeurs ont été recrutés dans le secteur économique publique, tandis que 634.000 ont été insérés dans le secteur administratif”, a-t-il précisé.

A ce propos, le ministre a révélé que “jusqu’à septembre 2017, la majorité des placements ont été faites dans l’Administration, engendrant une “saturation”, ce qui a amené le Gouvernement à rechercher une approche économique à même de contribuer à l’absorbation du chômage”.

Evoquant l’ouverture récente de postes d’emploi dans le secteur administratif au niveau des wilayas frontalières, M. Zemali a fait savoir qu’il s’agit de “mesures exceptionnelles” au regard des spécificités de ces régions qui ne disposent pas d’opportunités d’emploi et qui nécessitent un renforcement de la ressource humaine, notamment dans les secteurs de la santé, l’éducation et les collectivités locales.

A une autre question sur l’ouverture par la Caisse nationale des assurances sociales des travailleurs salariés (CNAS) d’un centre de radiologie et d’un laboratoire d’analyses médicales dans la wilaya de Bechar, le premier responsable du secteur a affirmé que “la situation financière actuelle de la Caisse ne lui permet pas d’engager un projet pareil”.

Dans ce sens, M. Zemali a relevé que les 4 centres sanitaires régionaux gérés par la CNAS dans les wilayas de Tlemcen, Alger, Laghouat et Jijel “ont montré leur limite en raison du manque en matière de ressources humaines et la situation financière de la Caisse”.

commentaires

commentaires

Tags

emploi


Source : alg24

alg24