Exclusif. Avantages fiscaux pour le SKD/CKD : KIA et le groupe Mazouz obtiennent le feu vert du CNI

Deux nouveaux opérateurs bénéficient à partir d’aujourd’hui des avantages fiscaux et parafiscaux octroyés pour développer les activités du SKD/CKD dans le cadre de l’industrie du montage des véhicules. 

Algeriepart a appris de plusieurs sources sûres que le Conseil National de l’Investissement (CNI) s’est réuni ce lundi matin au niveau du Premier-ministère pour étudier les dossiers de pas moins de 23 postulants pour bénéficier de ces avantages accordés par l’Etat algérien dans le but de développer  le secteur du montage automobile.

Sur ces 23 postulants, seuls les dossiers de deux opérateurs ont été retenus et approuvés lors de cette réunion du CNI. Il s’agit de KIA Algérie appartenant à Global Group de l’homme d’affaires Hassan Arbaoui qui dispose d’une usine située dans la Wilaya de Batna. Une usine entrée officiellement en activité depuis le printemps de l’année dernière. Picanto, Rio, Cerato ainsi que le camion Léger K2700, les ambitions de Global Group sont immenses et après avoir été soumis depuis son entrée en production à la TVA, le groupe de Hassan Arbaoui peut espérer un nouveau départ puisqu’il bénéficie des aujourd’hui des mêmes exonérations que ses autres concurrents Hyundai, Volkswagen ou Renault.

Le dossier de Kia Algérie a été transféré au CNI avoir après été examiné par le Comité d’évaluation Technique présidé par le Secrétaire Général du Ministère de l’Industrie. Global Group va bénéficier également des avantages fiscaux et parafiscaux pour son activité du montage des véhicules lourds de la marque Hyundai. Il est à rappeler que le 14 janvier 2018, Global Group a signé  une Joint-Venture à caractère industriel, sous la règle de 51/49% avec Hyundai Motors Company(HMC) pour le montage automobile en Algérie de camions et de bus de marque Hyundai.

Le deuxième opérateur qui a obtenu le feu du CNI est le groupe Mazouz qui s’apprête à mettre en place une immense usine de montage des véhicules lourds chinois en partenariat avec les constructeurs Chery, Higer pour les bus et Weichai, le géant chinois spécialisé dans la fabrication des moteurs Diesel. Selon les investigations d’Algeriepart, l’usine du groupe Mazouz, basée à Sétif, sera lancée à partir du 8 mai prochain lors d’un grand événement auquel plusieurs personnalités nationales vont participer.

Le groupe Mazouz a convaincu le CNI grâce à son projet qui prévoit d’atteindre dés les débuts un taux d’intégration de 55 %. L’alliance avec des constructeurs chinois solides permettra à cet opérateur algérien d’atteindre après 3 ans un taux d’intégration avoisinant les 70 %. Les perspectives prometteuses de ce projet et les qualités de son dossier technique ont, semble-t-il, séduit les membres du CNI.

Selon nos informations, la future usine de Sétif du groupe Mazouz permettra de commercialiser les Minitrucks de la marque Chery les moins chers en Algérie. Les prix devront commencer à partir d’à peine 1 million de Da. Les camionnettes Frigo seront proposées à partir de 149 millions de centimes et les camionnettes Double Cabine à 119 millions de centimes.

Rappelons enfin que le CNI est un conseil présidé par le premier Ministre et composé de différents ministres. Ce conseil examine et décide notamment des avantages à accorder aux projets d’investissement dont le montant est égal ou supérieur à 5.000.000.000 de dinars ainsi que ceux d’intérêt national donnant lieu à une convention. 


Source : Algerie-part

Algerie-part