Hausse des températures dans le Nord du pays : «Un phénomène normal», rassure l’ONM

La hausse subite des températures ressentie au nord du pays, au cours de ces dernières 24 heures, soit de samedi jusqu’à hier dimanche, n’est pas à craindre à en croire l’Office national de la météorologie.

Ainsi, ce changement climatique qui a suscité l’appréhension des habitants issus des wilayas du Nord, est ce qui est des plus ordinaires. Autrement, il s’agit d’un phénomène météorologique «tout à fait normal», selon la prévisionniste de l’ONM, Mme Houaria Benrekta, qui explique l’origine de cette déréglementation climatique soudaine. En cause à cette hausse, «des vents soufflant de sud-ouest à sud ayant généré de l’air chaud vers les régions côtières et proche-côtières», a-t-elle indiqué. En effet, la même responsable évoque des températures qui ont atteint 29 degrés à Alger alors qu’à l’Ouest et à l’Est du pays, la moyenne a été située entre 26 et 27 degrés. «Ce phénomène est causé par la montée d’un flux d’air chaud et sec vers le nord du pays, contenant notamment des dépôts de sable ayant généré un temps lourd et maussade et une sensation de forte chaleur», précise la prévisionniste de l’ONM. Elle en veut pour preuve à une observation climatique «normale» du fait que ce changement intervienne en pleine période de transition qui coïncide avec la fin de l’hiver et l’approche du printemps. Une période qu’elle dit assez souvent «marquée par une variabilité de types de temps, avec des courants venant parfois du Nord et parfois du Sud». Il est à rappeler que dans un bulletin météo publié samedi, l’ONM a annoncé une hausse des températures «extrêmement chaudes» sur l’ensemble du pays, alors qu’à l’extrême sud-ouest, elles étaient «exceptionnellement chaudes», a prévenu cette source. Aussi, le même BMS évoque des températures maximales qui avaient «les mêmes tendances que les températures moyennes, tandis que les minimales étaient chaudes à extrêmement chaudes sur l’ensemble du pays».
R. N.


Source : lecourrier-dalgerie

lecourrier-dalgerie