Histoire: Le dossier de restitution des crânes de Chouhada par la France sur la bonne  voie

Histoire: Le dossier de restitution des crânes de Chouhada par la France sur la bonne  voie

 Le ministre des Moudjahidine, Tayeb  Zitouni, a assuré, dimanche à partir de Boumerdes, que le dossier de  restitution des crânes de Chouhada se trouvant au musée de l’homme de Paris  (France) est sur la « bonne voie ».

Des discussions, à ce sujet, étant en  cours entre les deux parties (algérienne et française). « Quatre questions ont été proposées à l’examen par la partie algérienne,  au titre de commissions mixtes algero -française, dont le dossier des  crânes de Chouhada et des disparus », a indiqué le ministre dans une  déclaration à la presse en marge d’une visite de travail dans la wilaya,  signalant que « ces questions sont à l’examen et sur la bonne voie », et que  le résultat du travail des dites commissions « sera annoncé en temps  opportun ». Dans une émission animée par la radio locale de Boumerdes, Tayeb Zitouni  a, par ailleurs, fait part du parachèvement, par son département  ministériel, du « recensement, de l’actualisation et de la numérisation de  la totalité des monuments et sites historiques (entre cimetières, centres  de tortures et centres de commandement de l’Armée de libération nationale)  et autres témoins vivants de la guerre de libération nationale, à l’échelle  nationale ». « Nous nous attelons actuellement à effectuer des visites de terrain en vue  de s’enquérir des mesures entreprises pour la protection et la préservation  de ces monuments et sites historiques, en application du programme du  Gouvernement », a-t-il ajouté, affirmant qu’il existe une volonté pour leur  préservation, particulièrement depuis la création d’associations dédiées  pour ce faire, par les Assembles communales populaires concernées, grâce à  un financement de la tutelle. M. Zitouni a souligné, en outre, la contribution de ce recensement  national des monuments historiques, au même titre que le fichier national,  dans la réduction des charges des communes relatives à leur entretien et  réhabilitation. Il a aussi signalé l’existence de monuments et structures historiques  requérant un entretien, et dont la prise en charge se fera en collaboration  avec les autorités locales, à travers l’inscription d’opérations à leur  profit. « Les monuments disparus feront l’objet de décisions portant sur la  réalisation, en leur lieu et place, d’une plaque en marbre englobant un  historique sur le lieu, quel qu’il soit (centre de torture, ou centre de  commandement, et autres) », a-t-il fait savoir. « Outre l’entretien et la préservation de ces témoins vivants de notre  glorieuse histoire, la démarche engagée par le ministère des Moudjahidine  est inscrite à la faveur de la promotion et de l’écriture de l’histoire  nationale, à travers le recueil de témoignages vivants des moudjahidine sur  des batailles et autres événements historiques phares », a souligné M.  Zitouni. Le ministre a ajouté que sa visite dans la wilaya de Boumerdes s’inscrit  dans le cadre du suivi sur le terrain de la mise en œuvre, depuis janvier  2018, des directives du ministère, notamment celles inhérentes aux mesures  prises de décentralisation des décisions et des procédures administratives  relatives à l’assainissement de tous les dossiers en suspens. Outre sa mission principale, représentée par le recueil des témoignages et  documents relatifs à la mémoire nationale et à l’écriture de l’histoire, le  ministère des Moudjahidine a également pour rôle, a-t-il dit, de veiller  « au suivi et à l’accompagnement de la mise en œuvre des mesures suscitées,  parallèlement à l’accueil et à l’examen des recours introduits par les  moudjahidine et leurs ayants droit à propos de leurs pensions et autres  droits. Cette visite, à Boumerdes, a donné lieu à l’inspection de la stèle  commémorative des chouhada « Chadjarate El Houria » (arbre de la liberté),  considérée parmi les plus grands monuments historiques du pays, selon  l’exposé présenté sur place au ministre. Tayeb Zitouni a également procédé à la dénomination du CFPA de la région  du Sahel de la commune de Boumerdes au nom du Moudjahid Ali Saba, tandis  que la résidence universitaire de Boudouaou a été baptisée au nom des  frères Chahid « Toubal Rabah et Mohamed ». A Zemmouri, le ministre a présenté ses condoléances à la famille Mandi,  suite au décès du moudjahid, Mandi Mohamed , ex membre de l’ALN , avant de  visiter, à la Maison de la culture de Boumerdes, une exposition de livres  et de photos mettant en exergue nombre de chouhada et héros de batailles  historiques dans la région, suivie d’un hommage aux Moudjahidine Tounsi  Tassaâdit et Medjkane Lounes. L’opportunité a aussi donné lieu à la signature de deux conventions de  coopération entre la Direction des Moudjahidine, l’université M4hamed  Bouguera et la Direction de la Culture.

A.S


Source : lechodalgerie

lechodalgerie