Le non-satisfecit du wali de Sétif

Lors d’une visite de travail et d’inspection des chantiers du secteur de l’hydraulique, effectuée hier à Sétif, le wali Nacer Maskri a affiché son mécontentement quant au retard dans la réalisation des différents projets, dont l’installation des transformateurs et la réalisation du réseau d’adduction de 45 km à partir du barrage d’Oued El-Bered au nord de la wilaya et devant alimenter plusieurs localités en eau potable, dont Tizi Amoucha, Ouricia, Sétif et El-Eulma. Le chef de l’exécutif a constaté de visu que les promesses données par les sociétés et entreprises chargées de la réalisation n’ont pas été tenues, causant un grand cumul de retard dans la réalisation, car le projet devrait être réceptionné, après un énième report, à la fin du mois d’octobre. Selon les informations recueillies par Liberté, plusieurs pièces dont des ventouses, des pièces nécessaires aux équipements de vidange ne sont pas encore disponibles. Pis encore, une entreprise a même indiqué que le fournisseur étranger n’a pas voulu fournir lesdites pièces à terme et a exigé le payement avant toute livraison. Il est à noter que le projet lancé depuis plus de 5 ans connaît un grand retard et la multiplication des visites n’a pas changé la situation d’un iota. Le wali a pointé d’un doigt accusateur les responsables de la direction de l’hydraulique de la wilaya, le bureau d’études et les deux entreprises chargées de la réalisation. Il n’a pas été tendre avec l’une des entreprises et il a même menacé cette dernière de résiliation du contrat.

F. SENOUSSAOUI

 

Source : liberte-algerie

liberte-algerie