Malaise à l’EGPP

Depuis l’arrivée du nouveau DG de l’Entreprise de gestion des ports de pêche (EGPP) il y a une année, un grand malaise s’est installé notamment parmi le personnel de cette entreprise aux ports de Skikda et Collo. Le premier clash a été enregistré à son arrivée à la tête de cette entreprise moribonde, avec deux principaux chefs de service qui sont les responsables des départements de l’exploitation et de l’administration.
Le DG n’a pas hésité à les sanctionner après leur traduction devant le conseil de discipline dont une rétrogradation pour le chef du département administration. C’est ensuite au tour du responsable syndical UGTA, qui était son proche, de se voir muté et les activités du syndicat gelées dans cette entreprise.
Une pétition émargée par un grand nombre de travailleurs a été adressée au PDG de l’Entreprise portuaire de Skikda (EPS), dont relève l’EGPP, demandant le limogeage du DG en question. Le PDG qui a décidé du maintien du DG allait envenimer encore plus les relations de travail entre ce DG et certains travailleurs.
Selon certains travailleurs, le DG maintenu s’est vengé des pétitionnaires puisque il s’opposera au renouvellement des contrats de travailleurs qui arrivent à terme. Ce sont 7 agents des ports de pêche de Skikda et de Collo de se voir renvoyer. L’administration a évoqué les problèmes financiers pour justifier le non-renouvellement des contrats de ces agents.
Or l’EGPP a procédé au recrutement d’autres agents, ce qui a provoqué l’ire de ces travailleurs auxquels on a mis fin à leur fonction et qui se sont référés à la justice.
Cette dernière les conforte dans leur requête demandant leur dédommagement mais en se pourvoyant au tribunal administratif. Entretemps et avec la solidarité d’autres travailleurs ils ont organisé deux sit-in l’un devant le port de Skikda et l’autre devant le port de Collo pour 0,0exiger le départ du DG accusé d’incompétence.

A. Boukarine


Source : liberte-algerie

liberte-algerie