Marchandises algériennes refoulées de l’étranger : Ouyahia ordonne une enquête

Les marchandises algériennes refoulées de l’étranger, les pommes de terre surdosées aux pesticides et les dattes avariées, continuent de pourrir le climat du Commerce extérieur en Algérie, puisqu’elles ont gravement écorné la crédibilité de nos marchandises à un moment crucial de l’économie de l’Algérie.

C’est suite à ce qu’il convient d’appeler un scandale commercial que le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, vient d’ordonner, après s’être longuement entretenu avec son ministre du Commerce, la mise sur pied d’une commission d’enquête.
Cette mesure conservatoire a été aussi confirmée par le ministre du Commerce, Saïd Djellab, s’est exprimé, dimanche soir, à propos de l’affaire du refoulement de la marchandise algérienne récemment exportée, à l’issue d’une audition par la Commission des finances et du budget à l’APN consacrée aux mesures contenues dans le projet de loi de finances de 2018, lors de laquelle il a aussi indiqué que son département était en train de collecter les informations relatives à cette affaire. « J’ai ordonné aux services du ministère du Commerce de collecter les informations nécessaires concernant l’exportateur et de définir les causes du refoulement de la marchandise », a-t-il précisé.
Des informations avaient été relayées récemment au sujet du refoulement de marchandises algériennes exportées vers la Russie et le Canada, en l’occurrence des pommes de terre, de la tomate et des dattes.
« De petites opérations de refoulement peuvent se produire. Cependant, l’exportateur doit être au courant de toutes les procédures exigées dans le cadre d’une opération d’exportation y compris à propos des exigences du marché vers lequel il souhaiterait exporter sa marchandise », a expliqué le ministre.
Dans le cadre de l’élaboration de cette stratégie qui a connu jusqu’à présent l’organisation de trois consultations, une quatrième consultation est prévue le 25 juin en cours pour parvenir à une vision globale sur le développement des exportations hors hydrocarbures au mois de juillet qui sera suivie de l’élaboration d’une feuille de route pour la diversification des exportations », a fait savoir M. Djellab.
Par ailleurs, le ministre a révélé l’exportation dimanche d’une grande quantité de pommes de terre vers les Émirats arabes unis sans donner des détails supplémentaires.
I.M. Amine


Source : lecourrier-dalgerie

lecourrier-dalgerie