Oran veut réussir sa saison estivale

Elle compte offrir aux vacanciers les meilleures conditions de séjour dans une région qui a été la destination de 26 millions d’estivants en 2017.

C’est, en substance, ce que le wali d’Oran a soutenu en exposant, dimanche dernier par vidéoconférence, le détail du plan de travail aux trois ministres de l’Intérieur, de la Jeunesse et des Sports et du Tourisme. Les actions engagées depuis avril dernier (alors que la commission avait entamé son travail dès janvier) concernent cinq axes principaux : l’aménagement des 33 plages ouvertes à la baignade, l’amélioration de l’accès aux sites balnéaires -notamment par la fluidification de la circulation- le volet sécurité, l’amélioration des capacités d’accueil hôtelières et la densification des activités culturelles et sportives durant tout l’été. En matière d’aménagement des plages situées sur le territoire de 16 communes, 2 300 travailleurs et des moyens matériels conséquents ont été mobilisés pour le nettoiement des rivages et des routes d’accès (11 572 sachets en plastique et 65 tonnes d’ordures ménagères ont été ramassés) alors qu’il a été décidé d’assigner 320 agents (à travers l’embauche ou le détachement) à l’entretien des plages durant toute la saison estivale. L’équipe, qui travaillera en soutien au dispositif de nettoiement des communes, aura à disposition six véhicules utilitaires, 12 camions de ramassage et autant de camions-citernes. La même source précise qu’une enveloppe de 34 millions de DA a été consacrée à l’acquisition et l’installation de 180 douches et sanitaires, et la mise en place de l’éclairage public. Fait inédit : Madagh a bénéficié des technologies d’éclairage solaire à travers l’installation de 32 poteaux. Le stationnement des véhicules a également été au centre des préoccupations de la wilaya puisque six nouveaux parkings, offrant 3 600 places, ont été ouverts à la pêcherie d’Oran, Mers El Hadjadj, Arzew, Madagh, Aïn Türck et aux Andalouses. Le système électronique d’accès à ces parkings est en phase d’installation, signale encore le document. Au chapitre de l’amélioration des conditions de circulation automobile (véritable casse-tête pour les vacanciers), plusieurs mesures ont été prises dont l’aménagement d’un point giratoire au niveau de la pêcherie, l’ouverture d’une voie d’évitement entre Mers El-Kébir et Aïn Türck et la création d’un nouveau carrefour pour se rendre vers les plages de Madagh. Des actions ont également été engagées en direction du transport public vers les sites balnéaires avec la délivrance annoncée de 250 nouvelles autorisations d’exploitation de lignes. Par ailleurs, la wilaya annonce qu’à partir du 1er juillet, deux navires, d’une capacité d’accueil de 634 places, assureront la liaison maritime entre Oran et Aïn Türck entre 10h et 22h, soit une moyenne de 32 navettes quotidiennes. Au registre des capacités d’accueil hôtelières, Oran offre un parc global de 182 hôtels, (soit 6 500 lits) que devraient enrichir sept nouveaux établissements hôteliers dont la réception est prévue cet été. Au plan des activités culturelles, la wilaya assure avoir mis en place un programme riche en manifestations dans l’ensemble des communes : près de 190 soirées artistiques, 100 pièces de théâtre, 15 expositions d’art et 50 projections cinéma pour adultes et enfants. Côté sport, 55 compétitions sont prévues (32 tournois inter-quartiers de football, 18 de football de plage et 5 de beach-volley). La saison estivale 2018 sera, rassure la wilaya, encadrée par un dispositif sécuritaire composé de 2 000 policiers, 1 400 gendarmes et 800 agents de la Protection civile. Quant à la couverture sanitaire, elle sera assurée par 33 postes de la Protection civile (médecins, surveillants de baignade…), assistés par des plus de 200 gardiens saisonniers.

S. Ould Ali


Source : liberte-algerie

liberte-algerie