Plantes médicales : Des palliatifs aux médicaments et à leur nocivité

Thérapeutiquement, la pratique du jeune est indiscutable, alors certain citoyens en sont adeptes à longueur d’année, et pour élargir les chances pour un bon résultat, certains ajoutent en période de printemps, des cures de d’épurations avec certaines plantes médicinales ,reconnues dans les recettes de « grand-mère », pour dire aussi que le désir de s’évader de l’utilisation des produits chimiques est indispensable, grâce à l’emploi de ces deux pratiques.

Par K.Benkhelouf :

Ainsi, la vente des plantes médicinales connait depuis très longtemps, une hausse vertigineuse et un dénouement inégalable chez beaucoup de citoyens, sans que l’on y mesure les risques de toxicité. Une grande quantité de plantes médicinales parfois toxiques sont vendues par des vendeurs et des charlatans qui se disent être spécialiste des plantes médicinale ou détenir la recette magique ancestrale, sans que personne ne daigne agir pour légaliser cette fonction ou contrôler ces charlatans de place publique afin de stopper les dégâts dont les conséquences sur la santé des citoyens sont, inéluctablement, néfastes. Au 1er étage du marché de « graba », ils sont installés depuis des lustres et au souk hebdomadaire à proximité di cimetière de Sidi bel abbès, leurs produits sont prisés par les citoyens selon les « recettes de grand-mère ». La présentations et l’abondance dans les box du marché du quartier Emir Abdelkader, de diverses essences de plantes, laisse supposer qu’il existe des fabriques qui transforment grâce à un équipement traditionnels, pour les vendre en liquide dans ces commerces ordinaires, ou dans des vitrines au centre ville, agissant comme des spécialistes de tous les maux. D’autres personnes incultes, vers qui l’ont est orienté et chez qui l’on se dirige aveuglement, préparent aléatoirement des « solutions miracles » qui sont très souvent à l’origine des risques potentiels d’intoxications, risquant d’entraîner l’irréparable. Devant la toxicité de certaines plantes, l’on devraient se méfier également de celles qui nous servent d’ornement d’intérieur qui peuvent présenter, par mégarde des risques d’intoxication chez les enfants, en provoquant des allergies et d’autres pathologies. En plus de la toxicité que présentent certaines plantes et certaines lotions, l’exposition de ces produits séchés et à l’air nu, l’emballage, l’étiquetage et l’hygiène inquiètent. C’est vrai que lorsqu’on perd espoir, l’on s’accroche à tout ce qui se présente, comme « perche de secours », mais il serait plus sage de se faire ausculter par un médecin, au lieu de s’engager dans des aventures thérapeutique qui peuvent être dramatique et les exemples sont nombreux à ce sujet.


Source : tribunelecteurs

tribunelecteurs