Santé: Hasbellaoui rassure les paramédicaux

Santé: Hasbellaoui rassure les paramédicaux

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Mokhtar Hasbellaoui s’est montré rassurant à l’encontre des paramédicaux, en affirmant que le dossier sera traité avec «toute l’attention» qu’il requiert. Pour y parvenir, il a sollicité «l’adhésion de tous afin de réussir à faire avancer ce dossier dans la sérénité», promettant, dans cette perspective, des «discussions» à l’avenir.

«Le dossier du paramédical sera traité avec toute l’attention que je lui dois. C’est l’un des premiers dossiers que j’ai ouverts» , a déclaré, hier, à Alger, le ministre à l’ouverture de la 6e Journée scientifique des paramédicaux, organisée par le Centre hospitalo-universitaire de Bab El Oued, Mohamed Lamine-Debaghine, portant sur le thème : «Réalités et perspectives de la profession paramédicale».

Selon, Hasbellaoui, le corps du paramédical était «le plus important» dans le sens où «il soutient l’équipe phare médicale. A ce titre, il doit non plus être complémentaire, mais associé», a-t-il recommandé. «La recherche dans le domaine du paramédical a toute sa valeur dans toutes les instances scientifiques internationales et elle le sera pour nous également», a-t-il signalé. «Nous allons favoriser la formation académique qui sera une de nos priorités car elle aboutira à des statuts de chercheurs», a-t-il ajouté. S’agissant de l’enjeu de la rencontre, le directeur général du CHU de Bab El Oued, Yahia Dehar, a expliqué qu’elle consiste à penser comment faire évoluer la qualité des soins dans un milieu hospitalier. L’importance du corps paramédical, notamment de la phase délicate du post-opératoire, ainsi que de l’impact de la communication entre le malade hospitalisé et le corps paramédical, la problématique de la protection contre les rayonnements ionisants, aussi bien en faveur du malade que du personnel soignant étaient les principaux axes évoqués au cours de cette journée. Pour rappel, le Syndicat algérien des paramédicaux (SAP) a gelé sa grève nationale illimitée qui devait être initiée à partir du 5 février dernier.

Les discutions entamées avec la tutelle ont été qualifiées de fructueuses, a souligné le syndicat. Le SAP a exprimé sa satisfaction concernant les résultats des discussions entamées avec le ministre de la Santé, celui du Travail et la Direction générale de la Fonction publique, jeudi 1er février. Selon le syndicat, une feuille de route a été adoptée et les paramédicaux attendent sa réalisation dans les délais convenus. Les autorités ont répondu favorablement aux revendications des paramédicaux concernant, notamment, les conditions de leur nomination aux postes supérieurs structurels et fonctionnels. Il s’agit également des plans de carrière des aides-soignants. Le ministère de la Santé s’est également engagé à créer des postes budgétaires durant l’exercice en cours afin de recruter des paramédicaux issus du système LMD.


Source : lechodalgerie

lechodalgerie