Tizi Ouzou : 400 policiers mobilisés durant le Ramadhan

Pas moins de 400 policiers seront mobilisés par la Sûreté de wilaya de Tizi-Ouzou afin d’assurer la sécurité des citoyens et les espaces publics durant le mois de Ramadhan 2018.

Par Roza Drik :

”Le dispositif spécial ramadhan qui entre en vigueur dès le premier jour du mois de jeun a été conçu pour garantir une présence effective et continue, de jour comme de nuit, de nos éléments sur le terrain” affirme le chef du service de la sécurité publique au niveau de la sûreté de wilaya , lors d’une conférence sur le dispositif mis en place durant le mois de Ramadhan, la période des examens de fin d’année, animée conjointement hier soir par le commissaire Hidjal Farès, représentant de la police judiciaire, le commissaire de police de la sécurité publique, Belhout Ahmed et le lieutenant de police, Haroun Hocine .Outre une présence accrue dans les espaces publics fréquentés par les citoyens, à l’instar des marchés, placette publique , un plan est également prévu pour garantir la circulation routière au niveau des points noirs. “Nos brigades de circulation prolongerons leur présence jusqu’à une heure tardive de la nuit, voire plus durant les week-ends et les jours fériés», observe le commissaire de police de la sécurité publique, Belhout Ahmed. Quatre brigades mobiles sillonneront les artères de la nouvelle ville, du centre-ville et de la haute ville, a-t-on encore précisé. D’autres groupes pédestres pour sécuriser les lieux de regroupement du public comme la placette de l’Olivier, M’barek Ait Menguellet, avec une attention particulière qui sera accordée aux marchés, stations de voyageurs, les soirées culturelles et les lieux de cultes. Au total, une douzaine de carrefour seront surveillés. « L’objectif est de juguler rapidement tout éventuel dépassement, éviter les rixes et prévenir les délits à temps”, précise de son côté le commissaire Hidjal Fares, représentant de la police judiciaire. La mise en place d’un dispositif de régulation du trafic automobile avec pour objectif de sensibiliser les usagers de la route et lutter contre les infractions génératrices d’accidents. “Pour les examens de la sixième (27 centres) et du BEM (07 centres) nous avons prévu tout un plan de sécurisation de l’ensemble de l’opération que ce soit au niveau des centres de déroulement des examens, de correction “ , a-t-on explique.


Source : tribunelecteurs

tribunelecteurs