Vidéo. Crise des médecines résidents et business des enfants des hauts responsables : les dessous des gros dossiers de l’actualité algérienne

L’actualité algérienne est en ce moment marquée par des gros dossiers dont les dessous cachent des enjeux majeurs pour l’avenir du pays.  En effet, la crise des médecins résidents risque de déboucher sur une année blanche qui va avoir des répercussions très graves sur la tenue des examens médicaux et l’affectation des médecins résidents dans les régions de l’intérieur du pays. 

Cette crise risque donc d’aggraver le manque criant des médecins dans plusieurs régions du pays. Et les autorités politiques semblent incapables de trouver des solutions. De leur côté, les médecins résidents jurent qu’ils ne lâcheront jamais leur lutte sans la satisfaction entière de leurs revendications, expliquent des délégués du Collectif autonome des médecins résidents Algériens (CAMRA) sur le plateau de l’Emission Impossible de Beur TV. D’autre part, des luttes syndicales féroces déchirent le pays et des syndicats autonomes ont saisi le Bureau international du Travail (BIT), basé à Genève en Suisse, pour dénoncer les atteintes aux droits des travailleurs algériens. Les autorités algériennes ont refusé de coopérer avec les experts du BIT et risquent ainsi des poursuites judiciaires et de lourdes sanctions au niveau international, prévient à ce sujet Rachid Malaoui, le premier responsable de la Confédération générale des travailleurs algériens (CGTA), sur le plateau de l’Emission Impossible de Beur TV.

Sur ce même plateau, Abdou Semmar, le rédacteur en chef d’Algériepart, fait exploser une nouvelle affaire avec des documents à l’appui. Il s’agit du dossier des privilèges onéreux obtenus par le fils d’Amar Saâdani, l’ancien patron du FLN, au Port de Mostaganem, à l’ouest du pays. Bref, pour ne plus rien manquer de l’actualité et pour connaître les enjeux de ces gros dossiers, nous vous invitons à revoir dans son intégralité le dernier numéro de l’Emission Impossible diffusée hier samedi soir sur Beur TV.

 


Source : Algerie-part

Algerie-part