Zaalene: transport des hadjis en vols directs de leurs wilayas vers les Lieux Saints en cours d’étude

Algérie – Le ministre des Travaux publics et des transports, Abdelghani Zaalane, a affirmé jeudi à Alger que la demande de liaisons directes, au profit des hadjis, entre les aéroports du pays notamment ceux du Sud et les aéroports saoudiens était à l’étude et pourrait être réalisée dans les années à venir.

“En dépit des nombreuses demandes de wilayas pour l’affectation de vols directs au profit des hadjis, cette requête reste tributaire de plusieurs facteurs dépendant de l’Autorité de l’aviation civile du royaume saoudien, de la compagnie Air Algérie et la programmation des vols, a indiqué le ministre en réponse à une question orale au Conseil de la nation.

Soulignant que la préparation de la saison du hadj est une entreprise très importante pour l’action du gouvernement et complexe en même temps, le ministre a expliqué que la décision ne relève pas des seules autorités du pays mais aussi de l’aviation civile saoudienne qui impose des conditions aux compagnies aériennes pour avoir l’accès à l’espace aérien de l’Arabie Saoudite.

Ces préparations se font en coordination avec les autorités saoudiennes et un programme de vols est arrêté en prenant compte d’une série de données, dont le quota du pays outre la répartition des hadjis à travers les wilayas.

L’aviation civile saoudienne fixe à tous les pays un nombre défini de vols vu la forte affluence des hadjis du monde entier via deux aéroports seulement, à savoir ceux de Djedda et Médine.

Le gouvernement algérien accorde un grand intérêt à ces préparations dans un souci de confort des hadjis lors de leurs séjours et déplacements aux Lieux Saints, a déclaré le ministre.

Le nombre des hadjis pour l’année en cours s’élève à 36.000 hadjis dont la moitié sera transportée par Air Algérie tandis que les compagnies saoudiens et une compagnie de transport privée prendront en charge l’autre moitié, sur décision de l’Autorité de l’aviation civile saoudienne.

Le ministre a précisé qu’il n’est pas possible de mobiliser des avions pour des vols non pleins et qui se traduisent par des pertes pour la compagnie aérienne algérienne et les compagnies saoudiennes de transport aérien.

La programmation des vols vers les Lieux saints obéit à plusieurs facteurs notamment la détermination du nombre de vols et des aéroports de départ à savoir Alger, Oran, Constantine, Annaba et Ouargla, a fait savoir encore M. Zaalane, assurant que toutes les mesures nécessaires ont été prises en coordination avec l’Office national du pèlerinage et de la Omra (ONPO) et les agences de voyages concernées pour le transport des hadjis vers les wilayas de départs.

Affichant sa compréhension, le ministre a déclaré “j’ai été wali de Béchar entre 2010 et 2013 et je connais très bien les souffrances des habitants du Sud”, assurant que son secteur continuera à travailler chaque année pour parvenir à l’objectif de dessertes directes, au profit des hadjis, entre les aéroports du Sud et ceux des Lieux saints.

commentaires

commentaires

Tags

Zaalene


Source : alg24

alg24