ūüĒ• Manifestations de masse d’√©tudiants marocains pour renverser le r√©gime du Makhzen

Des milliers d’ √©tudiants¬†marocains¬†poursuivent¬†les manifestations qu’ils ont d√©clench√©es il y a quelques jours dans plusieurs villes, s’opposant √† la normalisation avec l’entit√© sioniste et d√©non√ßant la politique du makhzen.

Des milliers d’√©tudiants sont sortis dans¬†des¬†manifestations de¬†masse pour d√©noncer la politique du makhzen, notamment les conditions d’exclusion de participation aux concours d’emploi dans le secteur de l’√©ducation.¬†Ils ont √©galement exprim√© leur indignation face √† l’oppression dont sont victimes certains √©tudiants.

Les √©tudiants marocains qui sont sortis depuis vendredi soir dans les manifestations ont exprim√© leur rejet de la normalisation avec l’entit√© sioniste.¬†Soulignant leur engagement √† soutenir¬†la cause palestinienne¬†.¬†Ils ont √©galement d√©crit la question palestinienne comme¬†une question nationale. Les manifestations sont parties de la ville de F√®s, r√©clamant leurs droits l√©gitimes, scandant divers slogans rejetant les d√©cisions du r√©gime, et prot√©geant les √©tudiants, les ch√īmeurs et les¬†paysans¬†.¬†Et prot√©gez-les de ce qu’ils appelaient le radicalisme et le capitalisme.

Apr√®s les¬†marches √† F√®s, des √©tudiants d’autres villes comme Oujda, Mekn√®s et Agadir se sont joints aux manifestations apr√®s avoir boycott√© les cours. Les √©tudiants qui manifestaient dans le reste des villes du¬†Maroc ont¬†√©galement brandi des¬†slogans exprimant les tristes conditions et r√©alit√©s v√©cues par les Marocains en g√©n√©ral.¬†Ils ont √©galement exprim√© leurs revendications dont la plus importante est la suppression des conditions in√©quitables de r√©ussite¬†aux¬†concours¬†p√©dagogiques¬†.¬†Parmi les slogans fr√©quemment scand√©s par les √©tudiants : ¬ę Pas de paix, pas de reddition, la bataille est √† venir ¬Ľ.

Lire aussi :
Le Premier ministre tunisien en visite de travail en Algérie

Ces manifestations ont fait de nombreux bless√©s parmi les √©tudiants, et les¬†services de s√©curit√© ont arr√™t√© de nombreux √©tudiants. Le¬†minist√®re¬†marocain¬†de l’√Čducation¬†avait annonc√© il y a quelques jours l’adoption de l’abaissement de l’√Ęge maximum d’admission √† l’emploi √† 30 ans au lieu de 45 ans.¬†Et adoptant la s√©lection initiale sur la base du r√©sultat obtenu au baccalaur√©at et au dipl√īme sup√©rieur, et l’ann√©e de leur obtention.

Ses nouvelles lois interdisent √©galement aux¬†professeurs travaillant dans des √©tablissements d’enseignement priv√© de se pr√©senter √† des concours. Cette d√©cision a √©t√© largement rejet√©e par les √©tudiants et diverses organisations et partis¬†syndicaux¬†au¬†Maroc.¬†Et qui a demand√© au minist√®re de revenir sur cette d√©cision injuste, qui constitue une violation flagrante des¬†

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous pla√ģt entrez votre commentaire!
S'il vous pla√ģt entrez votre nom ici

SUR LE FIL