đŸ˜±France : un AlgĂ©rien surnommĂ© « le Boucher » lourdement condamnĂ© Ă  Paris

AlgĂ©rie –Ce mercredi 17 novembre 2021, un AlgĂ©rien ĂągĂ© de 26 ans a Ă©tĂ© lourdement condamnĂ©, par le tribunal correctionnel de Paris, en France, pour sa qualitĂ© de faux chauffeur de taxi et pour avoir arnaquĂ© des clients. Selon le journal français Le Parisien, Adel B. comparaissait notamment pour escroquerie par fausse qualitĂ© de chauffeur de taxi et exercice illĂ©gal de la profession.

18 mois de prison dont 9 mois fermes et annulation de permis de conduire avec interdiction de le repasser pendant 6 mois. c’est la peine requises contre le jeune algĂ©riens Adel B, par le tribunal de Paris. Notons que L’affaire a commencĂ© au dĂ©but du mois de septembre, quand deux victimes ont dĂ©posĂ© plainte contre le faux chauffeur de VTC. AussitĂŽt, une enquĂȘte prĂ©liminaire avait Ă©tĂ© ouverte contre Adel B. qui racolait d’Ă©ventuels clients quotidiennement Ă  la gare de Lyon, dans le 12e arrondissement de Paris. Les Ă©lĂ©ments de la police des taxi, les Boers, l’avaient interpellĂ© le 6 octobre, aprĂšs un mois de surveillance et de filatures.

Lire aussi :
đŸ”„ «Miss Maroc» provoque une "tempĂȘte" entre algĂ©riens et Marocains

Adel B. Ă©tait surnommĂ© « le boucher » pour deux raisons ; ses prix excessifs et son attitude dangereuse sur les routes de Paris. À son domicile Ă  Livry-Gargan (Seine Saint-Denis), que les Boers ont perquisitionnĂ©, a Ă©tĂ© trouvĂ©e la somme de 7 000 euros en liquide. Pendant la perquisition en question, le chauffeur de taxi n’a pas manquĂ© d’insulter les policiers prĂ©sents. Il les aurait mĂȘme menacĂ©s de mort. Le prĂ©venu a finalement niĂ© cette accusation de menaces de mort. Ils Ă©taient quatre victimes Ă  s’ĂȘtre constituĂ©es partie civile dans cette affaire, selon Le Parisien. « Le boucher » circulait, selon l’enquĂȘte, Ă  vive allure et sans les documents nĂ©cessaires, notamment la carte professionnelle. Souvent au mĂ©pris des rĂšgles les plus Ă©lĂ©mentaires de sĂ©curitĂ©. Certaines victimes ont fait savoir lors du procĂšs qu’elles avaient eu peur pour leur sĂ©curitĂ© quand elles s’Ă©taient offert les services du chauffeur Adel B. Ce dernier ne manquait pas de leur faire payer des sommes faramineuses, comme cette victime qui a du payer 150 euros pour un trajet entre le 12e et le 18e arrondissement de Paris.

Lire aussi :
Programmation des examens en Algérie : du nouveau concernant le primaire, CEM et lycée

Abonnez-vous Ă  notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaĂźt entrez votre commentaire!
S'il vous plaĂźt entrez votre nom ici

SUR LE FIL