10 ans de prison ferme requis contre l’ancien wali de Tipaza Moussa Ghellai

Le Procureur de la République près le tribunal de Sidi M’hamed a requis ce mardi, 03 août, dix ans de prison ferme contre l’ancien wali de Tipaza, Moussa Ghellai, pour des faits liés à la corruption, rapporte l’agence de presse APS.

Le procureur a également requis d’interdire à Moussa Ghellai de se porter candidat pour la période de dix ans après l’écoulement de sa peine. L’ancien directeur des domaines de la wilaya de Tipasa, Ali Bouamrirane, lui, risque six ans de prison ferme, une amende d’un million de dinars, et une interdiction de se porter candidat pour la pèriode de dix ans.

Lire cet article  Selon un expert français, l'Algérie est un danger pour l'Europe

Moussa Ghellai est poursuivi, selon l’APS, pour “dilapidation de deniers publics” et “abus de fonction”. Il s’agit notamment de l’octroi de terrain “classé agricole”, pour la réalisation d’un parc d’attraction ainsi que l’octroi de terrain pour la réalisation d’un parking et d’un projet de chaîne de refroidissement et d’une usine d’empaquetage de fruits et légumes.

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS