in

10 ans de prison requis contre “El-Bouchi”

PROCÈS POUR CORRUPTION IMPLIQUANT KAMEL CHIKHI

Selon le site Liberte-Algerie , le parquet général près du tribunal de Tipasa a requis hier, une peine de 10 ans de prison ferme à l’encontre de Kamel Chikhi, alias “El-Bouchi”, accusé principal dans une affaire de corruption.

Cette affaire remonte à 2016, lorsque l’accusé Kamel Chikhi , a signé, chez un notaire de Tipasa un contrat de transfert d’une propriété foncière (lui appartenant), sis à Aïn Benian en Alger , à une société à responsabilité limitée dont il était associé et gérant. D’après l’APS ,Kamel Chikhi a bénéficié au titre de ce contrat d’une réduction d’impôts en ne versant qu’un taux de 1% des taxes, au lieu de 5%, un fait en violation avec la législation en vigueur.

Les autorités compétentes ont ouvert une enquête judiciaire et engagé des poursuites à son encontre, en application de la loi sur la corruption. Les enquêtes réalisées dans cette affaire ont fait ressortir que le Trésor public a subi une perte estimée à 15 millions de dinars.

Partagez l'article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *