17 octobre 1961 : Macron qualifie d'”inexcusables” les crimes commis contre des algériens

Algérie – Après la cérémonie officielle des 60 ans du massacre des Algériens du 17 octobre 1961 à Paris, le président de la République française, Emmanuel Macron a déclaré, ce samedi, que “les crimes commis cette nuit-là sous l’autorité de Maurice Papon [étaient] inexcusables pour la République”.

En se rendant au pont de Bezons, Macron est devenu le premier président en exercice à assister à une journée de commémoration du 17 octobre 1961. “La France regarde toute son Histoire avec lucidité et reconnaît les responsabilités clairement établies”, affirme, d’ailleurs, l’Élysée dans un communiqué. “Elle le doit d’abord et avant tout à elle-même, à toutes celles et ceux que la guerre d’Algérie et son cortège de crimes commis de tous côtés ont meurtris dans leur chair et dans leur âme.”

Lire aussi :
USA : nouvelle défaite diplomatique du royaume du Maroc

“Elle le doit en particulier à sa jeunesse, pour qu’elle ne soit pas enfermée dans les conflits de mémoires et construise, dans le respect et la reconnaissance de chacun, son avenir”, a-  conclu le chef de l’État français Macron.

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL