7 envoyés spéciaux pour épauler Lamamra !

Algérie- Du mouvement dans le sens des arrivées concernant le département dirigé par Ramtane Lamamra. En effet, Abdelmadjid Tebboune, dans ce qui et du plan d’action du gouvernement, a décidé de créer sept autres nouveaux postes en qualités d’envoyés spéciaux diplomatiques. 

Ce vaste mouvement touche également près de 70 postes opérant sous la houlette du département du ministère des affaires étrangères. Ce qui a conduit à la nomination de sept envoyés spéciaux. Les néo-diplomates seront chargés d’une mission pour chacun. Cette décision du président de la république se justifie par la volonté de redonner la diplomatie algérienne une nouvelle image sur le plan international. Ainsi des cadres ont été choisi pour réussir cette nouvelle politique.

Il s’agit de diplomates “chevronnés et d’experts de haut niveau”. La question du Sahara occidentale a été confié par un ancien ambassadeur qui a déjà occupé le poste de ministre des affaires étrangères en la personne de Amar Belani. Pour la sécurité internationale, c’est Ahmed Benyamina, ex-ambassadeur de l’Algérie au pakistan, en Grande-Bretagne, en Grèce et au royaume du Maroc.

Lire cet article  Lamamra en tête à tête avec le ministre de la réconciliation nationale du Mali !

Les envoyés spéciaux et leurs missions

Par ailleurs, Boudjemaa Delmi va s’occuper des sujets liés à la géostratégie de l’espace sahélo saharien mais à la présidence du comité de suivi sur l’application de l’accord d’Alger sur la paix et la réconciliation au Mali. Il a fait ses preuves à Addis Abeba, à Genève ainsi qu’à Tokyo.

Madame Taos Haddadi-Djellouli a été quant à elle chargée de la communauté nationale établie à l’étranger. Il s’agit d’une fille d’émigré, qui a été à la tête de cabinet de secrétaire d’état chargé de la communauté nationale établie à l’étranger. Taos Haddadi-Djellouli a également travaillé sur le dossier des relations algéro-francaises avant d’être nommée Ambassadeure d’Algérie en Roumanie.

Lire cet article  Après la brouille avec Paris, l'Algérie apporte son soutien à Bamako

La diplomatie économique est dorénavant un axe à part entière au sein du ministère des affaires étrangères, et à sa tête, Abdelkrim Harchaoui, spécialiste des institutions économiques, financières et commerciales internationales ayant déjà été ministre des finances et ministre du commerce.

Nour-Eddine Aouam, a été nommé envoyé spécial chargé des pays arabes. Aouam est l’actuel ambassadeur d’Algérie en Allemagne, et il a également été secrétaire général du ministère des affaires étrangères et ambassadeur à Addis Abeba auprès de l’union africaine.

Enfin, Madame Leila Zerrougui a été nommée envoyée spéciale chargée des grands partenariats internationaux. Zerrougui a été nommée secrétaire générale adjointe des nations unies et cheffe de la mission de stabilisation de l’ONU en république démocratique de Congo  (Monusco), et ce, suite à une longue carrière de fonctionnaire internationale.

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS