A cause d’un conflit entre Belmadi et Medane, Algérie-Burundi n’a pas été retransmis

2

A cause d’un conflit entre Belmadi et Medane, Algérie-Burundi n’a pas été retransmis

DIA-12 juin 2019: Rien ne va plus entre le sélectionneur national, Djamel Belmadi et le manager de l’équipe nationale, membre du bureau fédéral, Hakim Medane. Le match amical Algérie-Burundi (1-1), disputé ce mardi soir à Doha (Qatar) où se prépare l’équipe nationale, devait être retransmis par la chaîne TV du Qatar Al Kass.

Medane et la direction de la chaîne TV qatarie avaient trouvé un accord pour la retransmission du match en direct. Même la chaîne Al Kass avait diffusé un spot publicitaire annonçant la retransmission de la rencontre.

Mais à la dernière minute, Belmadi a imposé son véto et a refusé que le match soit retransmis, malgré l’accord signé entre la chaîne TV qatarie et la FAF représentée par Medane, lequel avait sous-traité avec une agence de communication, a-t-on révélé à la FAF.

Belmadi a estimé que la FAF devait le consulter avant de prendre la décision de retransmission de la rencontre, faisant observer que les adversaires de l’Algérie à la CAN disputent leurs matches sans qu’ils ne soient retransmis à la télévision.

En fait, c’est quand Belmadi a su que Medane avait négocié sans l’en informer, qu’il a décidé d’imposer son véto.  Le torchon entre les deux hommes brûle depuis que Medane avait caché l’affaire d’une jeune fille venue à Sidi Moussa pour voir un joueur qu’elle connaissait.

Belmadi n’a pas apprécié l’attitude de Medane, sachant que ce dernier a commencé à s’immiscer dans les affaires techniques de l’équipe nationale. Medane voulait imposer des joueurs en sélection, ce que Belmadi a refusé.

Du fait de ces frictions, Medane avait commencé à parasiter le travail de Belmadi et avait mal pris la discipline imposée par le sélectionneur national. En somme, Belmadi est en train de subir la même pression que Vahid Halilhodzic en raison de son intransigeance. Du coup, Belmadi s’est retrouvé face à un environnement hostile dans la mesure où des membres de son staff administratif tentent de parasiter son travail.

Nassim Fateh

Source : Dia Algerie

2 COMMENTS

  1. Belmadi a complétement raison. Il doit être ,consulter,avant toute décision,qui doit se prendre. On constate,qu’une campagne de déstabilisation commence ,contre l’Équipe Nationale et son sélectionneur. Meddane,non plus,n’est pas le genre à immiscer au travail de l’entraineur. Les journalistes sont comme des vipères,quand ,ils sont en face d’un homme,d’un vrai, ils commencent à le dénigre. et à le déstabiliser. Belmadi est l’égal de Halilovith en matière de gestion de l’équipe Nationale et ,ce n’est pas plus. Il est en droit complétement de refuser que le match Algérie- Burundi soit télévisé. A chaque début de la phase de la C A N ou de la COUPE du Monde,toutes les informations sur notre équipe nationale sur divulguées. Jusqu’à quand arriverons nous à protéger,en fournissant tous les détails aux adverses de l’équipe ? Arrêtez vos DÉSTABILISATIONS S V P.

  2. Toujours des brebis galeuse pour saboter l’équipe nationale, mazalna fi a3hd Djamel houhou ? Laissé le coach faire son boulot ya nas

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here