Abdelmadjid Tebboune, l’outsider qui s’est imposé à la tête de l’Algérie

AlgérieEn 2019, le peuple algérien s’est mobilisé comme un seul homme pour faire chuter le régime d’Abdelaziz Bouteflika. C’est ainsi que le mouvement du Hirak a vu le jour. Le vaste mouvement de contestation sociale avait pour objectif de rebâtir une nouvelle société avec des dirigeants vertueux.

Après la phase de transition, une élection présidentielle fut organisée afin de choisir le nouveau président de l’Algérie. Plusieurs challengers se sont lancés dans la course au fauteuil présidentiel. Abdelmadjid Tebboune faisait partie de la liste des prétendants.

Ce dernier n’était pas le favori, mais grâce à une bonne stratégie de campagne il a déjoué les pronostics et a réussi le pari de se faire élire président de la République d’Algérie. Après l’annonce de la victoire de Tebboune, le Hirak a contesté la légitimité de ce dernier. En effet, les hirakistes voyaient en la personne de Tebboune, une relique du système Bouteflika.

Dès lors, des manifestations ont vu le jour, mais le nouveau pouvoir a mis en place des mécanismes pour encadrer les différentes marches. Tebboune sait qu’il n’a pas droit à l’erreur et que le peuple l’attend au tournant de pied ferme.

Lire aussi :
Sellal et Ouyahia ont été condamnés à 5 ans de prison pour avoir accordé des concessions et dilapidé des fonds publics

Tebboune, désormais le seul maître à bord

Tebboune a donc promis de mettre tout en œuvre pour répondre aux attentes de son peuple. Il a lancé plusieurs opérations mains propres pour réduire le phénomène de la corruption. En plus de cela, des réformes furent entreprises pour la rendre la justice beaucoup plus indépendante.

Diverses personnalités qui étaient autrefois intouchables sont aujourd’hui dans le collimateur de la justice. Sur le plan diplomatique, Abdelmadjid Tebboune a imposé sa marque et montre son leadership comme ce fut le cas avec l’épisode du Maroc et de la France.

Sur le plan économique, un plan d’urgence a été adopté afin de revitaliser le secteur économique et stabiliser le pouvoir d’achat des algériens dans ce contexte de crise sanitaire et économique. Le président Abdelmadjid Tebboune essaye de nouvelles approches et c’est tout à son honneur. Certains analystes estiment même qu’il est en mesure de briguer un nouveau mandat à la tête du pays.

 

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL