ABDELMALEK SELLAL AUX VOIX DE L’OPPOSITION : «Bouteflika a le droit de se porter candidat à la Présidentielle !»

Le président Bouteflika déposera le dossier de sa candidature à l’élection présidentielle, auprès du Conseil constitutionnel, le 3 mars prochain, a annoncé, hier, son directeur de campagne, Abdelmalek Sellal.

«Notre candidat, le moudjahid Abdelaziz Bouteflika, respectera les délais constitutionnels et la loi électorale. De ce fait, il déposera le dossier de sa candidature, si Dieu le veut, le 3 mars prochain, et le Conseil constitutionnel est souverain dans la prise de décision», a fait savoir l’ancien Premier ministre, depuis l’Hôtel El Ryadh de Sidi Fredj (Alger), lors d’une rencontre avec des représentants de la société civile.
Dès l’entame de son discours, Sellal s’est adressé à l’assistance en l’invitant en tant que «véritable force citoyenne, à soutenir le candidat Bouteflika». Et au directeur de campagne électorale de Bouteflika de tourner vite son viseur pour cibler les voix qui s’opposent à la candidature du Président pour asséner : «Le droit de postuler à la Présidentielle est garanti à tout algérien et algérienne par la Constitution du pays. Le moudjahid Bouteflika a le droit de se porter candidat, aucune personne ne peut s’ériger contre un droit constitutionnel», proclame Sellal devant une assistance qui acclamait le nom de Bouteflika.
Et si l’homme proche du président Bouteflika le dit, c’est parce qu’il a dû constater les mouvements d’opposition de la rue, marquée par les marches et des rassemblements à travers le pays. En renvoyant de ses propos au cadre constitutionnel, Sellal parle d’un acquis qu’«il faut préserver et respecter dans le cadre des lois de la République et de l’action démocratique». Autre question sur laquelle s’appuie la plaidoirie de Sellal, le caractère républicain de l’État algérien, avant d’inviter ses vis-à-vis, si non ses alliés dans l’Alliance présidentielle à «mener une campagne électorale propre pour le candidat Abdelaziz Bouteflika».
Il est bon de rappeler que le président de la République avait annoncé sa candidature pour un cinquième mandat le 10 février dernier.
Farid Guellil

Source : lecourrier-dalgerie

lecourrier-dalgerie