Actualité Algérie : Kamal Rezik comparaît devant la commission d’enquête pour affaire rareté des produits alimentaires

Algérie-La crise alimentaire à laquelle fait face l’Algérie, inquiète les autorités. Cependant, des ministres et des responsables, dont le ministre du Commerce Kamal Rezik, comparaîtront devant la commission d’enquête parlementaire, qui entrera en fonction dimanche.

Une commission d’enquête de l’Assemblée nationale, a été mise en place pour avoir des éclaircissements concernant la spéculation et le monopole qui ont lieu dans les matières premières. Le site Internet Al-chorouk a rapporté que les ministres du commerce et de l’industrie et les directeurs des impôts et des douanes représentent cette semaine devant la commission en question pour fournir des éclaircissements concernant la spéculation et le monopole qui ont lieu dans les matières premières appartenant à leurs secteurs.

La commission se facilite la tâche en interrogeant le ministre du Commerce, Kamal Razik, sur la rareté de certains consommables sur le marché, suivi du ministre de l’Industrie, Ahmed Zghdar, puis en écoutant les directeurs des impôts et des douanes. Il est prévu que la commission chargée de l’enquête, composée de 40 membres, remette un rapport détaillé sur la situation du marché dans les 22 jours au président de la République, Abdelmadjid Tebboune, ajoute la même source.

Lire aussi :
Crise alimentaire et sanitaire en Algérie : un grand dilemme pour le pays de tebboune.

jeudi, le président de l’Assemblée nationale, Saleh Vogel, a supervisé une réunion d’orientation qui a autorisé des membres de la commission parlementaire d’enquête et d’investigation, pour discuter de la crise de la rareté, de la spéculation illégale et du monopole qui a affecté certains produits de grande consommation. Une déclaration à l’Assemblée nationale précise que le comité, dans une première étape, commencera ses travaux, à partir de dimanche prochain, en descendant dans tous les États frontaliers, qui sont Tébessa, Souk Ahras, El Tarf, An-Naama, Tlemcen , Bachar , Adrar, Bordj Badji Mokhtar, Tamengast, En Guzem, Ouargla, El Wadi, Illizi et Djanet. Il se déplace également dans certains départements ministériels et intérêts connexes, suivi plus tard de transferts vers les grandes métropoles, sans oublier l’organisation de plusieurs rencontres avec tous les organismes, concessionnaires et acteurs des secteurs publics et privés, ainsi que des activités de la société civile.

Le président de l’Assemblée nationale a confirmé que la commission prépare un rapport détaillé sur la question après avoir terminé ses fonctions, à soumettre au président de la République.

Abonnez-vous à notre chaine youtube

1 COMMENTAIRE

  1. Celui qui croit a la parole de tebboune ,il peut rêver encore, la promesse pour les dépouilles décédés en France où ailleurs, ce n’est que le Pipo pour les élections, tebboune est un menteur ,il ne faut le croire, d’ailleurs il n’est qu’une façade et un perroquet des généraux , il n’a jamais été un politicien ,il n’a pas une carrure d’un homme politique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL