Actualité en France : un conducteur algérien écope de 30 ans de prison pour fauché des militaires

Algérie –Ce lundi 13 décembre 2021, le parquet près la cour de Paris a requis 30 ans de prison ferme contre le ressortissant algérien accusé d’avoir commis un attentat contre des militaires français à Levallois en août 2017. de sûreté de vingt ans », ainsi qu’une « interdiction définitive du territoire français ».

Les erreurs de 2017 rattrape Apparemment. En effet, le conducteur algérien qui avait renversé, en 2017, une patrouille de militaires bénissant 6 d’entre eux, comparait depuis une semaine devant la cour de Paris. Il est en effet accusé de « tentative d’assassinats sur personnes dépositaires de l’autorité publique en relation avec une entreprise terroriste ». Aujourd’hui, il risque 30 ans de réclusion criminelle.

« La volonté d’homicide ne fait aucun doute »

A en croire l’avocat des militaires blessés, « le caractère d’attentat ne fait absolument aucun doute » en mettant en avant la personnalité à la fois « complexe » et « très bizarre » de l’accusé. « On attend qu’il prenne sa responsabilité et qu’il assume pleinement son acte. Il faillit tuer plusieurs militaires, il en blessé grièvement certain », tranche l’avocat attestant de ce fait « la volonté d’homicide » de cet individu.

Lire aussi :
Algérie-France : L’envoyé spécial français pour le Sahel s’est rendu secrètement à Alger

Rappelons que hier dimanche lors de son audition, l’Algérien de 41 ans, a demandé pardon aux militaires qu’il avait renversé en 2017 à Levallois en fonçant sur eux au volant de sa voiture. « (…) je demande pardon à tous les agents, toutes les forces de l’ordre » insistant qu’il était « venu dans ce pays » pour « se faire soigner », avait-il affirmé.

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL