640 enfants noyés en Méditerranée depuis 2014

0

Au moins 640 enfants migrants ou réfugiés ont péri en Méditerranée depuis 2014, a indiqué, dimanche soir, l’ONG Save the Children, à l’occasion du troisième anniversaire de la mort d’Aylan Kurdi, l’enfant réfugié syrien dont le corps a été retrouvé sur une plage au large des côtes turques en septembre 2015. Save the Children a mis en garde contre la tragédie des migrants trois ans après la mort de cet enfant qui a choqué l’opinion publique internationale. Selon cette ONG, en 2019, jusqu’à présent, 1 549 personnes sont mortes en essayant d’atteindre l’Europe, dont 64 enfants.

En outre, les données de l’Organisation internationale pour les migrations montrent que le nombre d’enfants noyés en essayant d’atteindre les côtes européennes “n’a pas cessé d’augmenter”, selon Save the Children, qui pense que les chiffres pourraient être plus élevés puisque beaucoup des disparitions qui se produisent ne sont pas certifiées ou documentées. L’organisation a averti que les enfants migrants et réfugiés, en particulier ceux qui voyagent seuls, sont “les plus vulnérables dans ces flux par mer et par terre au risque d’exploitation, de violence et de traite”.

“Les gouvernements doivent mener un changement dans les politiques de migration qui permettra aux enfants réfugiés de chercher une protection en Europe par des voies légales. Nous ne pouvons pas permettre à plus d’enfants de continuer à mettre leur vie en danger en mer ou entre les mains des mafias”, a déclaré le directeur général de Save the Children, Andrés Conde. “La moitié des personnes qui ont besoin d’une protection internationale aujourd’hui sont des enfants. L’avenir tant de leur pays d’origine, s’ils peuvent y retourner et veulent y retourner un jour, que des sociétés d’accueil elles-mêmes dépendra largement de ce que nous ferons d’eux”, a-t-il ajouté.

Source : R. I./Agences

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici