Air Algérie : des cadres et employés gravement accusés

0

Le syndicat national des techniciens de maintenance avions d’Air Algérie (SNTMA), a réagi dans un communiqué rendu public, hier mardi 18 juin, à la polémique suscitée suite aux nombreux problèmes et incidents techniques qui surviennent sur les avions de la compagnie aérienne nationale.

En conflit depuis plusieurs mois avec la direction de la compagnie, le SNTMA tire la sonnette d’alarme sur les conséquences flacheuses de la politique arbitraire et tyrannique prônée par les gestionnaires actuels sur le plan administratif et technique. « Malheureusement le climat de tension et d’injustice instauré par l’actuel staff dirigeant depuis presque deux ans a affecté considérablement la qualité de notre travail », a-t-on dénoncé.

Une politique arbitraire et tyrannique des dirigeants actuels

Le syndicat national des techniciens de maintenance avions d’Air Algérie dénonce la politique arbitraire prônée depuis 2 ans, par l’actuel staff dirigeant qui se traduit par, « des mutations aléatoires qui ne répondent à aucune  logique de travail si ce n’est qu’une marginalisation programmée. Des sanctions et ponctions sur salaires à tort et à travers sans aucune raison valable, qui confirme l’injustice démesurée de la part des managers ».

Le SNTMA relève également, « des nominations aux postes de responsabilités des personnes incompétentes qui ne répondent a aucun critère, ni intellectuel ni relationnel. Un manque cruel des déférents moyens professionnels du travail. un gel incompréhensif des promotions, chose qui verse dans la démotivation totale. Une disparité salariale flagrante entre les déférentes catégories socio- professionnelles au sein de notre même compagnie. Une diminution conséquente par rapport aux même salaires qu’on percevait il y’a seulement quelques mois auparavant », lit-on sur le communiqué.

Le syndicat rappelle que les mécaniciens et les ingénieurs avions d’Air Algérie « ont fait et continuent de faire la fierté de notre compagnie et de notre cher pays, avec un personnel hautement qualifié et félicité a maintes reprises par des Constructeurs mondiales (BOEING, AIRBUS, ATR…) , et les exemples sont là pour en témoigner ».

Des avions autorisés à décoller sans contrôles préalables

Le secrétaire général du SNTMA, Ahmed Boutoumi a jeté un pavé dans la marre en décembre dernier, en affirmant que «les avions d’Air Algérie sont autorisés à décoller alors qu’ils ne passent pas par les contrôles d’usage obligatoires avant chaque vol ».

Ahmed Boutoumi avait notamment déclaré que les travailleurs de la section maintenance d’Air Algérie sont « responsables de leurs actes et considèrent que le fait de faire voler les avions sans maintenance préalable représente un véritable danger pour les passagers ».

Des avions rebroussent chemin en plein vol

Depuis le début de l’année en cours, pas moins de 5 vols d’Air Algérie ont dû rebrousser chemin en plein vol en raison de problèmes techniques. La récurrence de ses incidents mettent en cause le travail de maintenance et de sécurité effectué sur les appareils. Vendredi dernier, un avion d’Air Algérie à destination de Moscou a été contraint de rebrousser chemin et atterrir en urgence à l’aéroport international d’Alger à cause d’un problème technique.

observalgerie

POSTER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here