Blida : Une enveloppe de 240 millions de DA pour la réhabilitation d’établissements sanitaires

0

Une enveloppe de 240 millions de DA a été  affectée à la réhabilitation d’établissements de santé dans la wilaya de  Blida, a annoncé, jeudi, le ministre de la Santé, de la Population et de la  Reforme hospitalière, Mohamed Meraoui.

Lors de son inspection d’un nombre d’établissements de santé à Blida, le  ministre a relevé leur besoin pour une action de réhabilitation, avant de  faire part de l’affectation «d’une enveloppe de 240 millions de da pour ce  faire».
Il a particulièrement insisté, à cet effet, sur l’impératif de  «parachèvement des projets en réalisation dans le secteur de la santé, dans  leurs délais, en vue de leur mise à disposition des malades», a-t-il  recommandé. Le volet formation est l’autre sujet abordé par le ministre, qui a  souligné, lors de sa visite de différents projets relevant de son secteur,  «l’impératif d’assurer une formation continue aux staffs médicaux et  paramédicaux», tout en réfléchissant, a-t-il dit, « à l’institution de  réseaux de soins dans toutes les spécialités médicales, au niveau d’autres  wilayas, avec leur placement sous la tutelle des services existants dans la  wilaya de Blida». Le ministre de la Santé, de la Population et de la Reforme hospitalière a  instruit, à l’occasion, du lancement de la réhabilitation du service  psychiatrique de CHU Franz Fanon, assurant que ce projet a été doté de  l’enveloppe nécessitée pour sa réalisation. S’exprimant sur le gel de l’opération de réaménagement de l’hôpital Mhamed  Yazid (Ex-Ferroudja) resté inoccupé , à ce jour, suite au transfert de ses  services vers le CHU Franz Fanon, le ministre a signalé l’introduction  d’une «requête auprès du ministère des Finances en vue de la levée de ce  gel», assurant que «nous allons tout faire pour concrétiser cet objectif»,  car «un besoin est exprimé en vue du parachèvement du réseau des  infrastructures de santé de la wilaya», a-t-il soutenu. «Une fois cette levée de gel effective et le projet réalisé, le directeur  du CHU Franz Fanon et le président du Conseil scientifique auront à décider  des services qui seront transférés vers ce vieux bâtiment», a-t-il fait  savoir.
Sur un autre plan, le ministre de la santé a loué le niveau de  numérisation atteint par certains services du CHU Franz Fanon, à l’instar  de celui de cardiologie, appelant à la «généralisation de cette opération à  tout les services de cet hôpital», au vue de «la disponibilité des moyens  financiers et humains pour ce faire», a-t-il observé. Il a, par la même, plaidé pour l’impératif de l’activation du rôle des  conseils scientifiques et médicaux, au même titre que des commissions  techniques. «L’évaluation doit être adoptée comme seul et unique critère pour  déterminer l’efficience des services médicaux et chirurgicaux», a-t-il, en  outre, recommandé. Le ministre de la Santé, de la Population et de la Reforme hospitalière a  effectué une visite au CHU Franz Fanon et au CAC (centre anti cancer) de  Blida, en inspectant de nombreux services, dont celui de neurochirurgie, de  radiologie, de greffe d’organes et de tissus, de radiologie et d’oncologie.

Source : ouestribune-dz

Lire aussi  Mobilis dénonce une campagne de désinformation d’un site internet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici