Charfi à Sputnik : Peu importe le président, on votera pour l’Algérie

6

Le président de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Mohamed Charfi, s’est exprimé dans un entretien accordé, dimanche 8 décembre, à l’agence russe Sputnik sur la tenue de l’élection présidentielle dans le contexte de Hirak qu’il a qualifié au passage de « sursaut salvateur ».

« Vous connaissez la situation dans laquelle notre pays est, qui a donné naissance au Hirak. Le Hirak n’est pas une génération spontanée, c’est le résultat d’années et d’années de frustration, il est venu comme un sursaut salvateur pour le pays », a-t-il dit.

« Le scrutin du 12 décembre est la continuation de ce sursaut salvateur, on ne va pas voter pour un homme, on va voter pour l’Algérie, on va lui donner un Président. Le choix c’est le choix de l’Algérie, c’est pour ça que c’est notre slogan. Peu importe le Président qui viendra, on votera pour l’Algérie pour lui donner la clé de l’avenir. Parce qu’un Président élu avec les légitimités pour rassembler de nouveau les forces qui ont constitué le Hirak pour en faire la force vivante qui construira l’Algérie nouvelle », a-t-il estimé.

Lire aussi  Le Gouvernement élabore un plan d’action pour prendre en charge des préoccupations des citoyens

Pour Charfi la mise en place d’une Autorité nationale indépendante des élections est une « exigence du Hirak ». « Pour y arriver, il a fallu interpréter d’une façon originale et inédite la constitution, la notion de souveraineté populaire à travers les articles 7 et 8 qui donnent au peuple la source de la souveraineté et qui a permis de mettre en place une loi organique sur la base de cette interprétation populaire de la constitution, ce qui n’a jamais été fait dans aucun pays du monde », a-t-il encore expliqué.

Il a précisé que l’interprétation populaire n’a jamais supplanté l’interprétation institutionnelle de la constitution. Alors que dans tous les pays du monde la constitution « s’interprète institutionnellement », le mouvement de contestation algérien « a imposé une interprétation populaire de la constitution » dont le résultat est la mise en place de l’ANIE, a indiqué Charfi.

Lire aussi  Djerad : rationaliser les dépenses publiques par une réduction du train de vie de l’Etat

Concernant les garanties d’une élection transparente et propre, Charfi a énuméré les garanties qu’offre l’ANIE, et en premier lieu il a cité le caractère son indépendant. « Elle a été investie comme on investit le Président de la République. Le décret de l’investiture et non de nomination ça veut dire que l’ANIE est réellement indépendante de toute tutelle de l’État quelle que soit sa forme, quelle que soit sa nature. Donc premier caractère, indépendance totale sur le plan institutionnel », a-t-il expliqué.

Selon lui, la deuxième garantie est assurée par le fait que « l’ANIE a la pleine maîtrise des moyens qu’elle juge nécessaires pour l’accomplissement de sa mission », notamment financiers et logistiques. La troisième garantie, a ajouté Charfi, c’est la « mise en place des structures de l’Autorité indépendante au niveau local ». « Aucune tierce personne ne peut s’immiscer dans l’élection », a-t-il conclut.

6 Commentaires

  1. Un monteur à son âge, voté c’est la continuité du système mafieux, et les Algériens à 99%sont contre

  2. l algerie pays au top1de la gérontocratie scenile et malhonéte
    Hitler a gazé les juifs ,nous on devait en faire autánt avec cette caste de vieux pouilleux

  3. J’ai pas le temps pour lire son salade mais je sais SPUNTIK c’est la presse numéro 1 qui Nike l’information et supermenteur en Russie alors on passe a côté

  4. il faut votez pour sortir le pays de ce gouffre, et en même pour la route aux traîtres ennemis partisans de la transition criminelle ce néo hirak el harki de la grande poste d’Alger le lieux de rendez-vous des racistes xénophobes, qui veulent imposer leur politique de type fasciste à la nation algérienne de 43 millions de citoyens algériens Le néo hirak el harki est un mouvement criminel planifié en france et exécuté par des traitres sans honneur ni dignité fierté nationale non plus.
    je vote pour l’intérêt de mon pays. la rue Didouche Mourad ce n’est pas Alger, et Alger ce n’est pas l’Algérie pour dicter leurs lois racistes au peuple algérien.
    la patrie avant les considérations politiques.

  5. Astérix arrête d’entretenir tes imbécillités avec des idées fixes voter pour des montagnards qui on connus la ville d’Alger après l’indépendance est qui méprises tous ceux qui ne son pas comme eux c’est les zouaouas qui devrai aller ce montrer en grec ils vont donné leurs ku on dirai des Psycho raciste

  6. Faqo mliha bibine tu vote pour l Algérie l Algérie sans le peuple n’est l Algérie ces le peuple qui a fait l’Algérie ce n’est pas l inverse Conrad charlatan carnacier carnivore vous sucé notre sang jusqu à la dernière goute il vous reste l Algérie je te donne l Algérie moi je suis du peuple algerien donc pas de vote dit seulement que tu est un vampire et tu vote pour siens tu n a rien avoir avec l Algérie

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici