Emmanuel Macron s’attaque à l’aide médicale d’État aux immigrés

0
Source :

Le président français Emmanuel Macron s’est exprimé sur la politique de la France par rapport à l’immigration. Macron a estimé sur les ondes d’Europe 1, mercredi 25 septembre, que la France doit durcir sa politique migratoire et limiter les excès de l’aide médicale d’État (AME) aux immigrés.

Emmanuel Macron a estimé que la question de l’immigration ne doit être posée qu’en temps de crise. Il souligne que la France « est un pays de migrations, de tout temps. Il ne faut pas faire croire aux gens qu’on serait aujourd’hui débordés par ce phénomène-là ou que la France est un pays qui n’a jamais été un pays constitué pour partie par l’immigration, c’est faux ».

Le président français a tenu à mettre l’accent sur la nouvelle vague d’immigration. Il déclare en l’occurrence que « l’immigration que nous vivons depuis plusieurs années avec un accroissement des migrations : on a eu les grandes migrations liées à la crise syrienne en 2015, on a aujourd’hui de plus en plus de migrations qui viennent d’Afrique, et nous allons de plus en plus vivre avec les migrations ».

Lire aussi  Les dirigeants de l’ancien Pouvoir jugés en pleine campagne électorale

Ainsi, le président affirme que « la France ne peut pas accueillir tout le monde si elle veut accueillir bien ». Il déclare que « pour continuer à accueillir tout le monde dignement, on ne doit pas être un pays trop attractif ».

Quant à l’aide médicale d’État (AME) aux immigrés, le président français souhaite « évaluer » son « panier de soins », tout en s’interrogeant sur la possibilité d’« excès » dans ces prestations.

Échec de la politique d’expulsion et des demandes d’asile

En ce qui concerne la politique d’expulsion des immigrés clandestins, le président français reconnaît sur les ondes d’Europe 1 qu’il n’a pas réussi à tenir la promesse qu’il a faite aux Français. Il déclare qu’il n’a pas pu respecter les quotas fixés dans ses objectifs annuels concernant la question.

Lire aussi  Le procès de Sellal et Ouyahia reporté à mercredi à cause du retrait de la défense des accusés

Emmanuel Macron explique son échec par la lourdeur des procédures. Il préconise l’intensification de la coopération européenne : « Au niveau européen, on doit travailler pour véritablement avoir des règles communes d’asile ». Le président français propose « d’intégrer beaucoup plus efficacement ceux qui ont droit à l’asile : plus de cours de français, une politique de l’emploi plus forte ».

Il ajoute : « Si on arrive à faire ça, je peux vous dire qu’on serait un pays qui est à la hauteur de ses valeurs ». Dans ce contexte, Emmanuel Macron qualifie l’immigration comme  « une opportunité économique ». Il conclut son intervention par son souhait que la France ne devienne pas un « pays dans lequel parfois on ajoute la misère à la misère ».

Source :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici