Entre Gaid Salah, Emmanuel Macron et les Émirats : Le président algérien de consensus est trouvé

7
Source :

En Algérie, l’élection présidentielle est un enjeu géopolitique dont la France d’Emmanuel Macron et les Émirats arabes unis se sont rapidement saisis. Ahmed Gaïd Salah est l’acteur principal sur lequel tous les calculs sont faits. Explications :

Si l’opinion publique en Algérie pressent Abdelmadjid Tebboune comme candidat favori des présidentielles du 12 décembre, un autre candidat pourrait créer la surprise. En effet, des indiscrétions laissent entendre que Azzedine Mihoubi serait le candidat favori de Ahmed Gaid Salah, chef d’état-major, approuvé par les lobbys français d’Emmanuel Macron et ses sous-traitants des Émirats arabes unis.

En effet, l’intellectuel arabisant Azzedine Mihoubi, ancien ministre de la Culture sous le règne de Abdelaziz Bouteflika, représenterait la meilleure alternative pour Ahmed Gaid Salah. Le chef d’état-major, qui tend à reproduire les schémas utilisés pour sortir de la crise des années 90 pense que le Rassemblement national démocratique (RND) pourrait jouer le même rôle comme celui de 1997. Ahmed Gaid Salah estime d’ailleurs que les élections présidentielles de 2019 sont quasi-identiques à celles de 1995. D’où l’idée d’organiser des manifestations de soutien à l’armée, qui n’a pourtant pas drainé plus d’une centaine de personnes.

Lire aussi  Benflis devant une faible assistance à Mascara

De leurs côtés respectifs, la France d’Emmanuel Macron voit dans le personnage de Azzedine Mihoubi, le président algérien jeune et intellectuel. Elle compte sur sa jeunesse relative (60 ans) pour enterrer les questions historiques en suspend et rouvrir une nouvelle page de relations algéro-françaises. Azzedine Mihoubi serait également très apprécié des souverains émiratis. Écrivain et poète arabisant, Azzedine Mihoubi a su gagner leurs soutiens.

Observ’Algérie apprend dans le même sillage que si l’influence des émirats arabes est grandissante en Algérie, c’est aussi grâce la bénédiction française. La diplomatie française aurait trouvé dans ses amis émiratis les interlocuteurs arabes idéaux pour contourner le sentiment anti-français promu par le double discours de ses alliés en Algérie.

Lire aussi  Les imams insistent dans leurs prêches sur la préservation de l’unité nationale

Les ultras riches des émirats arabes se seraient servis de la France pour pouvoir installer leur influence en Algérie. En ces temps de crise, ils renvoient l’ascenseur à la diplomatie française en jouant le rôle de médiateurs. Les intérêts des deux lobbyings français et émiratis en Algérie, se rencontrent notamment dans les domaines économique, de la stabilité sécuritaire et de faire barrage aux islamistes.

Source :

7 Commentaires

  1. A Sadia,
    Répondez plutôt ou donner votre avis sur cet article, un de plus qui prouve que votre gaid n’est qu’une marionnette aux mains de l’étranger. Remarque avec un niveau de quatrième année fondamentale, malheureusement pour nous il ne peut faire mieux. Pour finir commencée par appliquer ce que vous me dites de faire, c’est à dire chacun est libre de s’exprimer, cela s’appelle la démocratie, mais bon pour une adoratrice du grabataire pédophile, je comprends que cela soit dur, et être démocrate et Républicain n’est pas compatible avec le cachir.

  2. Comment l,’Algérie pays d’une grande révolution exemplaire en est arrivé à être soumis à des petits états corrompus comme les émirats? Cette question me taraude l’esprit, dire que le sacrifice de nos chouhada, est parti vain me fait monter ma tension artérielle. C’est que des corrompus des traitres au pays, des mafieux se sont accaparés du pouvoir et ce que nous devons faire aujourd’hui, c’est de le leur reprendre par tous les moyens. La sylmya bien sûr, mais elle ne suffit pas, pourquoi les jeunes de l’armée ne font pas un coup d’état à khaïn Talah et sa clique de généraux pourris afin de libérer leur pays de cette mafiocratie, qui si elle passe nous seront enterrés vivants et les générations suivantes vivront l,’enfer. Moi je suis prête à me sacrifier comme les chouhada pour arracher le pouvoir à ces moufssidine, c’est un grand ADJR MAA ALLAH. Avons nous peur de ses criminels et pas d’ALLAH?

  3. C’est du grand n’importe quoi cet article de supputations !Au lieu de rêver la vie des anges,vous devriez faire des investigations plus fouillées et élaborées.Alors que vous vous contentez de romancer les excuses non valables du camp Bouteflika qui n’a cessé de mettre sur le dos de la France,la cause du grand fiasco de l’algerie dû à la corruption la captation et la dilapidation des richesses par les héritiers inconséquents du FLN

  4. La France a bon dos dans cette affaire… Depuis plus de 60 ans de soit-disant indépendance, l’Algérie à été gouvernée par des incapables qui ont dilapidé les richesses du pays aidés et protégés par des généraux de pacotille qui se sont largement en graisses sur le dos du peuple Algérien. Cette mafia d’état sévit toujours et le peuple Algérien en subira les conséquences pendant encore plus de 60 ans s’il ne réagit pas avec force et détermination.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici