Gaïd Salah a un petit os appelé Tliba

3
Source :

Le général major Ahmed Gaïd Salah est décidément dans de beaux draps. Et pour cause, son ancien protégé et associé de la famille, le député Baha Eddine Tliba, a fui la justice algérienne en promettant d’entrainer dans sa chute le clan Gaïd Salah.

Le chef d’état-major de l’armée, le général-major Ahmed Gaïd Salah a un petit os aussi gros que le député de Annaba Baha Eddine Tliba qui jure par tous les monts de le traîner dans la boue.

Le député de Annaba Baha Eddine Tliba est en effet activement recherché par la justice et les services de sécurité. Les éléments de la Gendarmerie nationale auraient même perquisitionné son domicile à El Hadjar, à Annaba, hier, lundi.

Les mauvaises langues disent qu’il se serait planqué en Tunisie, d’autres qu’il a même réussi à gagner le Canada où il aurait déjà fait installer sa famille. On parle également de l’Allemagne ou encore de Paris qui accueille tous les pontes du régime tombés en disgrâce.

Lire aussi  Panique dans le camp du candidat Tebboune

Mais peu importe où se trouve Baha Eddine Tliba dès lorsqu’il est loin de la justice algérienne qui s’est mise aux ordres du nouveau maître d’Alger, le général-major Ahmed Gaïd Salah qui décidément fait la pluie et le beau temps.

Désormais, le député de Annaba Baha Eddine Tliba a les coudées franches et surtout pleins de dossiers tout aussi lourds que compromettants pour le chef d’état-major de l’armée, le général-major Ahmed Gaïd Salah.

Et c’est Said Bensdira, un ancien journaliste réfugié à Londres et qu’on dit proche du clan Toufik, qui fait le conseiller de Baha Eddine Tliba et qui gère sa campagne médiatique contre le chef d’état-major de l’armée, le général-major Ahmed Gaïd Salah.

Lire aussi  Présidentielle du 12 décembre : ouverture des bureaux de vote

Selon Bensdira, Baha Eddine Tliba est prêt à témoigner devant toutes les justices du monde contre le fils du général-major Ahmed Gaïd Salah dans l’affaire de la mort mystérieuse du wali d’Annaba, Mohamed Mounib Sendid, en novembre 2014.

A en croire Saïd Bensdira, le député FLN de Annaba, Baha Eddine Tliba, serait même prêt à se soumettre à la justice algérienne à la condition qu’il soit écouté et que son témoignage dans l’affaire du wali d’Annaba soit enregistré.

Baha Eddine Tliba a aussi dans ses bagages les dossiers de corruption dans lesquels sont impliqués les fils du général-major Ahmed Gaïd Salah et qu’il compte rendre publics incessamment.

Voilà qui va faire refroidir les ardeurs de Gaïd Salah qui a pris en otages le mouvement populaire et toute l’Algérie en rejetant les aspirations légitimes au changement.

A. Guatri

Source :

3 Commentaires

  1. Tilba un proche de ce dictateur qui c est approprié une fortune lui est ça famille grâce à des détournement corruption malversations depuis ça levé immunité parlementaire il ce sent en difficulté il sait que il risque la prison il a fuis algerie très facilement ce qui suppose une aide de complice au seins de ce pouvoir pourrie de service de sécurité normale quand ont voie que ce pouvoir et le reste des risidus de c est voleur voyous oligarques mafia du règne de bouteflika bensalah gaid salah bedoui et bien autres encore à des postes de haute responsabilité du rouage de ce pouvoir pourrie quand ont voie comment des anciens ministre interdit de sortie de territoire ont facilement quitté algerie avant de devoir expliqué devant la justice pour répondre des détournement enrichissement personnel corruption ou maintenant ils coule des jours heureux avec tout c est milliards détourné blanqué à etranger 20 ans de règne de bouteflika qui a gangrèné monté un vaste réseaux de détournement corrompus jamais atteint dans un pays dans le monde même les pires dictature n ont pas était jusqu’à ce point la ce pays algerie à était clochardisé ruiné et c est reste de risiduel encore au pouvoir qui n ont aucune dignité d honneur ose encore parler de patriotisme de nos glorieux martyrs de chouada qui ce sont battue pour une algerie indépendante

  2. Le monde a deux poids deux mesures, ces gros voleurs traverssent facilement les frontieres avec leur pognon volé , Ils sont même accueillis comme des rois chez les occidentaux !
    Tandis que pour le reste des algériens, le Haraga est leur seule et unique voie pour s’en sortir.

  3. Tliba sera peut être pardonné par le peuple s’il réussit à faire chuter Gaid Salah ?
    La lutte pacifique du peuple sera dure et triomphera en chassant le régime si le mouvement demeure uni et ne s’arrête pas.
    L’histoire est en marche en faveur des peuples qui luttent ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici