Grande surprise à la CAN: Le Maroc éliminé par le Benin

0

Grande surprise à la CAN: Le Maroc éliminé par le Benin

DIA-05 juillet 2019: Le Bénin a créé la surprise en éliminant le Maroc lors du premier 8e de finale de cette CAN, au terme d’un match étouffant et totalement dominé par les Lions de l’Atlas. Au courage, les Écureuils ont remporté la séance de tirs au but (1-1, 4-1 tab).

Le Bénin a réalisé l’exploit de se qualifier pour le premier quart de finale de la CAN de son histoire et ce, toujours sans avoir gagné le moindre match ! Les Écureuils, réduits à 10, sont venus à bout de Marocains pourtant largement dominateurs dans le jeu, les poussant jusqu’à une éprouvante séance de tirs au but (1-1, 4 t.a.b. à 1).

Dans ce match au scénario incroyable, le Bénin de Michel Dussuyer a réalisé un hold-up presque parfait. Les Lions de l’Atlas ont dominé tout au long de la partie, multipliant les occasions, mais sans trouver la faille. Ils y ont pourtant cru avant la pause, quand Hakimi a poussé au fond des filets un ballon d’En-Neysri (39e). Un but refusé pour un hors-jeu franchement pas évident.

En face, le Bénin se contente surtout de défendre, de bien défendre, mais sans vraiment se projeter. Les Écureuils comptent sur les coups de pied arrêtés. À raison, puisque Adilehou ouvre la marque sur corner (0-1, 52e), totalement contre le cours du jeu !

Lire aussi  Sidi Bel-Abbès :Trois écoles ciblées par la sensibilisation des dangers du gaz

La domination stérile du Maroc aurait pu se poursuivre encore, face à des Béninois plus que jamais regroupés en défense. Mais sur une grossière erreur d’Adeoti, qui se fait prendre le ballon devant le but par Boussoufa, En-Nesyri, tout seul, pousse le ballon au fond des filets (1-1, 75e).

Manque de lucidité

Les Marocains manquent nettement de précision dans leurs offensives et de réalisme face au but. À l’image de Ziyech, très remuant et tireur des nombreux coup franc, qui paye sûrement une saison éprouvante avec l’Ajax Amsterdam, manquant de lucidité sur quasiment toutes ses frappes. Et notamment sur le penalty accordé aux Marocains dans les arrêts de jeu. Ziyech, qui tenait la balle de match, frappe sur le poteau (1-1, 90e) !

En prolongation, le jeu se durcit, et l’arbitre multiplie les sanctions. Adenon, pour contestation, écope d’un deuxième carton jaune sévère et doit quitter le terrain. À dix, les Écureils résitent, comptant sûrement sur leur excellent gardien, auteur déjà de plusieurs parades, pour une séance de tirs au but. Sur le terrain, ça ne ressemble plus à grand-chose dans la fin de la prolongation.

Lire aussi  Selon APOCE: quatre marques d’eau minérale retirés par le ministère du commerce

Et finalement, les Béninois, sans trembler, ont surclassé des Marocains touchés au mental dans l’exercice des tirs au but. Boufal a d’abord frappé au-dessus, avant qu’En-Nesyri ne voie son tir arrêté par Allagbé.

Sans franchement bien jouer, le Bénin a donc réussi l’exploit d’accéder aux quarts de finale, où il affrontera le Sénégal, vainqueur de l’Ouganda. Le Maroc d’Hervé Renard, lui, sort par la petite porte, sans avoir jamais vraiment convaincu dans cette CAN, où il faisait pourtant partie des favoris.
Le Sénégal s’est imposé sur la plus petite des marges (0-1), ce vendredi soir, face à l’Ouganda, pour se qualifier pour les quarts de finale de la Coupe d’Afrique des Nations.

Le Sénégal se qualifie avec prudence

Quelques heures après l’élimination surprise du Maroc face au Bénin, les Lions de la Teranga ne se sont pas laissé surprendre par l’Ouganda, l’une des surprises de cette édition de la Coupe d’Afrique des Nations. Vainqueurs sur le plus petit écart (1-0), les coéquipiers de Sadio Mané accèdent aux quarts de finale.

Source : Dia Algerie

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici