L’Algérie renforce ses contrôles aux frontières (DGSN)

2

L’Algérie est en état d’alerte au niveau des frontières aériennes, marines et terrestres. Un plan d’action spécial a été mis en place pour faire face à toute menace éventuelle notamment, les tentatives de transfert illicite de devises vers l’étranger, la contrebande et la fuite des personnes. 

Le Directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), Abdelkader Kara Bouhadba a instruit, ce samedi 21 juin, les chefs et commandants des brigades opérationnelles de la Police aux frontières (PAF) « afin d’intensifier les efforts et assurer la rapidité et l’efficacité des interventions dans le but de fournir les meilleures prestations sécuritaires aux citoyens », a indiqué un communiqué de la DGSN.

Lire aussi  PPDA zappé par les médias algériens lors de son passage au SILA

Face à la recrudescence des tentatives de transfert illicite de devises vers l’étranger et les risques de fuite de certaines personnalités liées au monde des affaires et de la politique, placées sous le coup d’interdiction de quitter le territoire algérien, le DGSN a donné des instructions et des orientations aux chefs et responsables des brigades de la police aux frontières (PAF) aériennes, marines et terrestres, afin de renforcer les contrôles des personnes et des marchandises aux niveau des passages frontaliers de l’Algérie.

Pour rappel, au début de mouvement populaire du 22 février dernier, les aéroports à travers tout le territoire national, qui assurent les dessertes internationales, ont été placés en état d’alerte. Les contrôles de sécurité y ont été remarquablement renforcés et les passagers sont scrutés à l’aller comme au retour dans un climat de suspicion.

Lire aussi  Ahmed Gaïd Salah ou le naufrage de la vieillesse

Dans ce sens, le DGSN, Abdelkader Kara Bouhadba a félicité toutes les forces de la PAF pour « les résultats réalisés dernièrement sur le terrain en matière de lutte contre toutes formes de criminalité, notamment la mise en échec de plusieurs tentatives de transfert illicite de devises vers l’étranger », conclut le communiqué.

2 Commentaires

  1. la mise en echec des transferts illicites n est pas le fait de la police mais des douaniers selon la presse

  2. Alors c’était quoi cette vidéo qui circulait il y a quelques jours sur fb dans laquelle un douanier interpelle sa hiérarchie parce que d’après lui la police se permet de gérer le travail des douaniers et que les douanes sont devenues de ce fait une vraie passoire pour les armes, la drogue et l’argent (ses propres paroles). On ne sait plus qui croire et il en sera ainsi tant qu’on ne sera pas dans un état de droit, alors les déclarations officielles ça ne vaut rien du tout.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici