Le ministère de la Justice qualifie les magistrats de «hors la loi»

7
Source :

La grève qu’observent les magistrats présente un danger pour le pays quand on sait que ces magistrats, censés être les premiers garants du respect des lois de la République, deviennent les premiers à piétiner ces lois. Une attitude dénoncée par le ministère de la Justice, par la voix du directeur des Affaires judiciaires Mr Abdelhafid Djarir qui a qualifié la grève des magistrats de «rébellion».

En ce sens, l’attitude des magistrats est loin d’être innocente, a insinué Djarir qui s’exprimait sur les ondes de la Radio nationale chaîne 3. On est même tenté de dire que la grève des magistrats revêt un caractère politique d’autant plus qu’elle intervient dans un contexte de lutte contre la corruption. Une lutte contre la corruption dans laquelle des magistrats sont impliqués et doivent être jugés.

A cet effet, Djarir a estimé que cette grève risque de dégénérer et provoquer des dérapages d’autant plus que la conjoncture actuelle est très sensible.

Il faut rappeler que les magistrats observent une grève pour revendiquer l’amélioration de leur situation socioprofessionnelle et les conditions de travail dans lesquelles ils exercent. En même temps, des magistrats empêchent leurs collègues de rejoindre leurs postes de travail et pis encore distillent de fausses informations pour semer la confusion.

Le débrayage des magistrats vient pour protester contre le mouvement effectué récemment, sachant que certains magistrats refusent de renoncer à leurs privilèges et veulent rester dans les grandes villes, selon Djarir.

Ce dimanche, les magistrats de la Cour d’Oran ont tenté d’empêcher l’ouverture de la session criminelle, ce qui a amené les éléments de la Gendarmerie nationale à intervenir.  Selon l’APS, des échauffourées s’en étaient suivies entre les magistrats protestataires et les forces de l’ordre.  

Aussi, selon Djarir, le ministre de la Justice qui mène une lutte contre la corruption a trouvé un terrain d’entente avec le Syndicat national des magistrats (SNM), lequel n’a pas informé les magistrats des engagements du ministre. C’est dire qu’il y a un jeu malsain dans cette grève…

Amir Hani

 

Lire aussi  Commune d’El Amarnas décès d’un motocycliste heurté par une voiture
Source :

7 Commentaires

  1. Si ce n’était pas grave, cela serait risible !!!
    Des corrompus de haut vol,traite des magistrats qui se rebelle contre leurs diktats sont devenus du jour au lendemain des hors la loi, il est vraiment tant d’achever cette junte.

  2. Bonjour bibi je te l’ai déjà dit tu vis dans tes rêves tu n’as pas conscience de la réalité que l’Algérie a changé continue à dormir et à faire de beaux rêves tu prends le peuple algérien pour des lapin de 6 semaines

  3. A Saladin edoubaba,
    C’EST sûr que je dors et que je rêve, 30 millions d’Algériens dehors c’est vrai que c’est un rêve ?
    Je vis à l’étranger mais je peux dire que ce qui se passe en Algérie n’est un secret pour personne. Vous pouvez faire la désinformation que vous voulez, y’a pas de soucis ça ne marchera pas. Les Algériens sont réveillés et debout votre fin et proche , très proche.

  4. Bibi continue à dormir je crois que c’est plus grave que le Prozac chez toi moi je ne voulais que ton bien tu fais des rêves bizarres que la majorité des Algériens ne vois pas

  5. A Saladin,
    Laisse tomber tu te fatigues pour rien.
    Mes idées sont partagés par les 25 ou 30 millions du vendredi, donc de grâce arrête de te fatiguer. Yetnahaou gaâ et gaâ vous serez jugés.
    C’est bien tu fais ton boulot de mouche mais de grâce encore une fois pas avec moi.
    Va lecher les rangers de ton grabataire sénile pédophile et oublié moi, je n’ai pas de temps pour des rkhass qui pour un bout de pain vendent leurs nif et leurs harma. A cause de gens comme toi que les Français sont restés plus d’un siècle en Algérie.

  6. Bibi, vous vivez donc à l’étranger. Vous faites des commentaires par procuration pour ainsi dire. Les algériens n’ont pas plus besoin de soutien de l’étranger que de conseils. Ils sont sur le terrain sur leur sol natal.
    Ceux de la fameuse diaspora qui attisent les haines tranquillement accoudés à leur bureau rêvent d’un bouleversement dans lequel ils ne prennent pas de risque. Ça manque un peu de courage. Cordialement

  7. A dabkdim,
    Heureusement que vous et les suppots de cette junte n’êtes pas l’Algérie, vous êtes une infime partie.
    Dites aux manifestants du vendredi qui ont dépassé les 20 millions si ils sont d’accord avec vous et les gens que vous adorez. Quant à la diaspora, elle n’a rien à gagner dans un pays qui bientôt sera en faillite et sous la coupe du FMI .
    En ce qui me concerne, je ne fais que comme tout algérien, je fais que je peux, mais je n’ai pas envie que les gens de ma famille sur place souffre plus et que les enfants d’Algérie meurt et servent de nourriture aux poissons.
    Cela fait exactement 35 ans que je n’ai pas mis les pieds en Algérie, je n’attends rien de ce pays mais que vous le vouliez ou non c’est le mien aussi.
    Je n’ai jamais mangé, ni côtoyé qui que ce soit de cette junte.
    Mon entreprise connu mondialement m’a proposé d’aller en expatriation pour gérer l’une des entreprises qui à des hôtels en Algérie et j’ai refusé, car je ne veux jamais cautionner la gabegie qui fait office de pouvoir. Le jour où l’Algérie aura un état digne j’irai volontier et j’aiderai mon pays bénévolement. Vous voyez malheureusement le mal là où il n’est pas, par contre vous cautionnez des corrompus notoires, qui ont vidé l’Algérie de ces ressources et fait de son peuple valeureux des sans espoirs.
    Dommage car l’Algérie sans pétrole,rien qu’avec le tourisme deviendra un Eden.
    Sans rancune, et ouvrez vos yeux le monde est en pleine mutation et il ne faut pas rater le train.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici