Le Parlement européen, un faux gardien des libertés

11

Il est triste que le Parlement européen ait cédé à la frange la plus minoritaire du moribond Parti socialiste français. Notre mémoire nous garde à l’esprit que lors de la décennie noire, l’Union européenne a attendu 1998 pour reconnaître que l’Algérie faisait face à un terrorisme barbare qui, plus tard, s’est retourné contre elle.

Le parti socialiste qui, de tout temps, a eu une attitude contraire aux droits de l’homme dans cette Algérie rebelle, ne peut pas changer son logiciel au gré des leçons de l’Histoire.
Du Parti socialiste, le peuple algérien retient celui qui a autorisé la première peine de mort contre un Moudjahid en lutte contre le colonialisme le plus abject. Raphaël Glucksmann veut se faire un prénom au PS sur le dos d’un peuple qui a écrit ses combats avec le sang de ses martyrs dans l’histoire de l’humanité.

Raphaël, les luttes pour les droits humains ne se font pas dans les enceintes européennes.
Pourquoi ne nous vous avons pas entendu au sujet des exactions israéliennes à Ghaza et du droit à la terre des jeunes palestiniens ? Pourquoi gardez-vous le silence sur les droits des Sahraouis à leur pays ? Pourquoi les pays arabes où vous avez fait couler le sang, au nom de la démocratie, ne troublent-ils pas votre sommeil ?
Que sont devenus les pays arabes où vous et vos amis philosophes ( !) avez prêché la
liberté ? Regardez ces champs de bataille où règne la désolation. Ces grands pays arabes que vous avez, par votre cynisme, vidés de leurs élites et de leur jeunesse.

DIEU que les leçons de l’Histoire ne sont pas retenues !
Quant à nos compatriotes souhaitant l’internationalisation de notre situation intérieure, je suis triste de constater là aussi l’amnésie. Notre Histoire recèle d’anecdotes relatives à des hommes et des femmes qui se sont faits les relais d’agendas étrangers espérant un retour gratifiant. Mais, malheureusement, la loyauté envers son pays restera toujours la voie la plus digne pour ne pas vivre les désaveux de l’Histoire.

Pendant la colonisation, les harkis ont fait un choix….facile, que sont-ils devenus ?
Pendant la décennie noire, certains ont poussé et admis le « Qui tue qui » espérant …. encore….. internationaliser la situation interne du pays. Mme Ghezali, lauréate du Prix Sakarov du Parlement européen, traitait la démocratie algérienne de « bouffonne » mais accepta plus tard de siéger à l’Assemblée nationale croupion de … Bouteflika.

A ceux qui pensent que l’Algérie est l’otage du Parlement européen, nous rappelons simplement que les Etats n’ont pas d’amis mais des intérêts. Bouteflika allant vers un 5ème mandat présidentiel et des chaloupes pleines de jeunes fuyant la hogra, cela n’a dérangé aucun laudateur de la démocratie. Le peuple algérien, du haut de son Histoire millénaire jalonnée de multiples combats, reste et restera le centre géographique de la méditerranée qu’ont construit Massinissa, la Kahina, Fatma N’soumer, l’Emir Abdelkader, Cheikh Bouamama… jusqu’aux six (06) architectes de la Révolution armée.

 

Lire aussi  Énigmatique arrestation de Chouicha et de Hassani
Source :

11 Commentaires

  1. On n’arrive pas à vous comprendre les uns et les autres. Dès que l’Europe ou l’union européenne est mise sous silence, on l’a critique pour son indifférence à l’Algérie. Par contre quand elle se mêle et donne son avis, et son soutien au hirak. Lever de bouclier. Tout le monde appelle à de l’ingérence. Quel hypocrisie.

  2. Damerdji . Ces journaleux toujours veulent briller comme au temps des slogans FLN aux temps passés . Je n ai pas aimé son écrit qui ne convainc pas du tout et vide de sens . il a une position mi figue mi raisin et ne parle pas du tout de la contestation et n analyse pas du tout la décision , que du verbiage .

  3. Bravo au rédacteur de cette réponse cinglante ceux sont là mes frères jaloux de leur nation que je cesse d’admirer avec fierté. Le parti socialiste et son ancêtre la SFIO a par son juif de pierre Mendes France négocié la fin coloniale de l’Indochine après la raclée de DIEN BIEN PHU et ensuite levé le protectorat tunisien. Mais pour l’Algerie il déclara que nous étions simplement un département de la métropole. Ensuite est venu Guy mollet que les pieds noirs recevaient avec des tomates. Et comme le socialiste était noyauté l’internationale socialiste sous l’emprise sioniste le premier gouverneur pendant la guerre se nommait soustelle (de son vrai nom juif Bensoussane) et après lui yves Lacoste. Ce n’était plus des administrateurs civils mais des commanditaires militaires. La preuve lorsque notre révolution pris de
    l’ampleur a l’Est du pays sous le commandement de salah boudnider et messaoud boudjriou le criminel Lacoste nous menaçait publiquement ^ je vais envoyer les paras pour mater les constantinois^. Voilà le parti de merde avec Mitterrand ministre de l’intérieur qui ordonna le crime de notre héros national LARBI BENM’HIDI. Mais plus tard il s’acoquinat avec l’entité sioniste par sa femme gouze renalt en leur offrant toute la coopération nécessaire pour la création d’une centrale nucléaire. Voilà les facettes ancestrales du parti socialiste noyauté par la communauté ashkénaze dans le cadre de la fameuse stratégie des sages de Sion. Le paternel de cet énergumène l’auteur de cette attaque sournoise de notre pays avait aussi émis des reproches plus blessants.

  4. ça aurait été mieux si le chef d’état major aurait accepter la solution du hirak ,
    ça aurait été mieux que le chef d’état major n’envoie pas son lieutenant Bensalah plaider la cause du pouvoir chez poutine , sans oublier messahel et lamamra
    c’est eux qui ont demandé l’intervention étrangère en premier c’est eux qui se sont plaint du peuple .
    Et puis le parlement européen n’a donné que son avis hypocrite du moment que leurs pays respectif sont du coté du pouvoir .

  5. A Damerdji. De nos jours n’importent qui peut se cacher derrière le masque d’un journaliste, d’un imam, d’un syndicaliste……

  6. Que cherche le Gayed Salah. La dictature militaire. Depuis plus de50 ans , l Algérie est gouverné par l’armée. L’Algérie cherche la liberté. Cherche un gouvernement jeune, indépendant et démocratique.

  7. Le problème ce n’est de tomber à bras raccourcis sur le parlement européen qui a sa propre politique et sa propre logique mais de mettre à nu l’indigence du discours politique soit disant patriotique qui se devait d’analyser les causes de cette pseudo intervention dont le lit a été prépare par les inconséquence de la politique anti nationales et anti populaire poursuivie par le pouvoir de fait dans notre pays

  8. Gaid Salah Lui même est une ingérence étrangère…Le terrorisme où la décennie noire et je n’aime pas ce deuxième qualificatif car le terrorisme a commencé en 1962 et en 1970, on tue KRIM Belkacem, est une oeuvre de la DRS qui a fondé un état occulte au service de la mort et de la France post-coloniale!

  9. Si,on veut pas etres attaqués par les mouches,il faut qu’on soit très propre;es-que c’est le cas de nos pleurnichards dirigeants,non et non, ils sont sale jusqu’a la moelle épinière

  10. Je pense sincèrement que la ligne éditoriale de ce canard est en train de virer de bord, et c’est vraiment dommage.
    Si c’est pour lire des articles qui ressemblent à ceux du journal officiel El Moudjahid où est l’intérêt ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici