Le peuple déterminé à « aller jusqu’au bout » pour un « État civil et non militaire »

10

Alors que la manifestation commence vers 14 heures à Alger, les protestataires n’ont pas attendu l’habituel coup d’envoie pour entamer la marche. Bravant le froid et la pluie battante qui s’étaient invités à la 38e marche contre le pouvoir, les manifestants ont d’emblée fait part de leur résolution d’aller jusqu’au bout de leur « révolution pacifique. »  « Nous allons continuer à sortir même si des pierres tombent du ciel. Nous n’avons pas le droit de faire machine arrière après 9 mois de mobilisations consécutifs contre un pouvoir qui ne cherche qu’à se régénérer » nous déclare Rachid, se cachant sous son parapluie.

Le coupe d’envoie de la manifestation a été donné avant 14 heures. Juste après la prière du vendredi. Des centaines de milliers de manifestants ont pris d’assaut le centre de la capitale. Venus de Beb El Oued, Ruisseaux ou Kouba, les rues qui mènent vers la grande poste étaient saturées de monde vers 15H.

Lire aussi  Poutine félicite Benslah et qualifie les relations avec l’Algérie de constructives

« Etat civil et non militaire »

En réponse au chef de l’état major, Ahmed Gaid Salah qui a accusé hier, lors de son dernier discours, « la bande de vouloir compromettre l’avenir du pays à travers le slogan « Etat civil et non militaire », les manifestants ont scandé en choeur ce dernier toute la journée. « Il a tout tenté pour nous diviser, mais rien n’a marché » lui répond un manifestant qui s’interroge de quelle bande parle Gaid Salah. « Il nous a pas dit que la bande est en prison? » s’interroge-t-il.

Les familles des détenus ont marché aussi aujourd’hui dans le carré du comité National pour la Libération des détenus (CNLD). Farid Hami, membre de ce comité qui active pour libérer les détenus estime qu’aucun changement n’est possible sans la libération des ces détenus considérés aujourd’hui comme monnaie d’échange » regrette-t-il tout en exigeant « la libération des ses manifestants qui sont devenus aujourd’hui symboles de la révolution du sourire » insiste Farid.

Des manifestants sous des sachets en plastiques noirs sue lesquels est écrit "État civil"

© INTERLIGNES | Des manifestants sous des sachets en plastiques noirs sue lesquels est écrit « État civil »

10 Commentaires

  1. Gaid Salah, vous êtres ridicule à vous accrocher.

    Soyez un homme digne et laisser une république démocratique authentique d’installer dans manipulation.

  2. Vivement le 12 12 2019 enfin l’algérie débarrasser de la issaba grâce à son armée populaire et à son état-major qui va être sur la patrie et la nation algérienne

  3. A Saladin,
    Arrête de rêver haut et fort.
    Même si vote il y’a il ne sera reconnu par personne, a part par les cachiristes comme toi.
    Écoute les millions de personnes qui disent Makach ulac el vote !
    Sache juste qu’on peut changer de président, de dictateur, de junte, mais il est impossible de changer un peuple !
    Donc le peuple laborieux, gagnera quelque soit les fourberies de cette junte et son gininar pédophile, le dernier mot sera pour le peuple, et l’armée dans les casernes. Nous ne voulons plus de d
    régime militaire, et cela sera ainsi parceque le peuple a décidé que cela sera comme ça.
    Alors tu peux continuer a lahess les rangers cela ne changera rien.

  4. الشعب ليس العبة حتى ينقضي حسب اهوءكم لا ربما من يتقضى منكم فيسفسات من الدنانير هو على الأقل معذور و أنتم؟ ؟؟

  5. Je te laisse jusqu’au 13 12 2019 je te révélerai de quelle région d’Algérie je suis cela va te surprendre quand tu parles de Kabyles pour les prendre comme otage toi tu es un Kazar bulgares et au fait quand tu parles du chef d’état-major Gaïd Salah il est kabyle et quand tu dis que c’est un pédophile je voulais juste te demander comment le sais-tu à moins que tu as été une de ces victimes hahaha

  6. A Saladin,
    Tu le releveras d’où tu es le 13 décembre ?
    Ouhla la, et comme par enchantement tu deviendra kabyle,tu feras partie de ceux que tu as envie de bouter hors d’Algérie.
    Je comprends qu’en Algerie il y’a des problèmes de médicaments et de santé en général, mais toi tu reléve de la psychiatre, j’avais entendu qu’à l’époque il y’avait un hôpital psy à Oued aissi tu devrais faire un tour. Je te souhaite de trouver un bon psy pour t’aider car sincèrement tu fais Pitié d’où toutes tes sorties sur le prozac, je comprends mieux.
    Bon courage à toi.

  7. Bibi kazar il te reste encore le général Nezzar comme tonton le criminel des années 90 de Bentalha ne te cache pas derrière le mot kabyle car tu n’en est pas un je t’ai dit le 13 décembre je te dirai qui je suis cela va te surprendre tu te caches derrière les Kabyles pour te faire un bouclier car tu es un Khazar sioniste au gène Bulgares allez vas-y crache ton venin maintenant

  8. A Saladin,
    Pauvre type,
    J’ai juste une chose à te dire que la vie m’à appris, Ne pas trop parler avec les cons parceque ça les instruit !
    Alors bon courage à toi mais je te conseille quand même d’aller voir un psy. Quant à qui tu es merci j’ai déjà compris.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici