Les candidats à la présidentielle s’attaquent à Bouteflika, à la corruption et s’intéressent à la femme

7
Source :

Les candidats à la présidentielle du 19 décembre prochain n’ont pas attendu le début de la campagne électorale dont le coup d’envoi est prévu le 17 novembre. Ils sont déjà sur le terrain et multiplient leurs sorties médiatiques pour expliquer leurs programmes et surtout convaincre l’électorat. A l’évidence, chacun y va de ses arguments sans pour autant dévoiler tous les détails de son programme d’action.

L’ancien Premier ministre Abdelmadjid Tebboune qui se présente comme un «candidat libre», alors qu’il a toujours milité au sein du FLN, s’est fixé comme objectif de concrétiser «54 engagements», dont la restitution des biens et de l’argent détourné par les dirigeants de l’ancien système, tout en poursuivant la lutte contre la corruption.

En d’autres termes, le programme de Tebboune consiste à se venger des anciens dirigeants, notamment les Said Bouteflika, Ahmed Ouyahia et surtout Ali Haddad et Abdelmadjid Sidi-Said.

Le président de Talai El Houryat, Ali Benflis qui est un ancien secrétaire général du FLN, prétend qu’il s’identifie au Hirak dont il veut être représentant, à en croire ses insinuations. Benflis qui a pour habitude de s’attaquer à ses adversaires, semble avoir trouvé en Tebboune une victime expiatoire. Il a qualifié la candidature de Tebboune de prolongement du 5ème mandat de l’ancien Président Abdelaziz Bouteflika. Pour rappel, en 2004 et en 2014, Benflis avait fait de Bouteflika son principal sujet de campagne. Cette fois-ci encore, il s’attaque à «Tebboune qui incarne Bouteflika».

Le président du Mouvement El Bina, Abdelkader Bengrina, veut copier Bouteflika en s’intéressant à la gent féminine. Il veut aussi se présenter comme un «islamiste moderne» en s’intéressant à la femme. En ce sens, Bengrina a promis d’augmenter la période du congé de maternité à six mois au lieu de trois mois afin de permettre aux mamans d’allaiter leurs nourrissons de bien s’en occuper tout en maintenant leur le salaire intégral. Bengrina compte ainsi s’attirer la sympathie des femmes, mariées ou célibataires pour glaner le maximum de voix.

Le secrétaire général par intérim du RND, Azzedine Mihoubi tente de ratisser large quand il affirme avec philosophie que «chaque problème a une solution». En clair, il s’est engagé à régler tous les problèmes des Algériens, sans oublier de s’intéresser au Sud du pays qui reste lésé comparativement aux autres régions. Pour Mihoubi, les wilayas du Sud doivent bénéficier des mêmes égards que les wilayas du Nord.

En revanche, le président du Front el Moutakbel, Abdelaziz Belaid, n’a pas dévoilé les grandes lignes de son programme électoral. Son seul souci c’est de tenter de convaincre les Algériens qu’il n’appartient pas à l’ancien système avec lequel il n’a aucune relation ! S’il est élu président de la République, les Algériens l’auront ainsi cru sur parole.

 

Lire aussi  Un accident de bus fait 26 morts dans le nord-ouest de la Tunisie
Source :

7 Commentaires

  1. Des candidats mythomanes;ils mentent comme ils respirent c’est dans leurs gènes,et pourtant tout ces candidats se mettaient a plat ventre devant fakhamatou le traitre d’origine Marocaine et aujourd’hui le critique;il faut osé le faire a part des mythomanes politiciens personne d’autres l’oserai le faire

  2. 1/ Quelqu’un peut expliquer pourquoi les autres candidats ont été exclus (question purement technique).
    2/ Un congé de maternité de 3 ANS serait plus utile à la société. D’abord l’enfant en a besoin. Ensuite la mère en a besoin (sauf si elle bénéficie d’une aide communautaire à sa disposition). La société en a besoin : un contrat de travail de plus longue durés pour les remplaçants assure plus de sécurité budgétaire familiale.
    C’est plus juste pour tous et ça nous change des emprunts sauvages faits à la société libérale.

  3. JE NE sais pas pourquoi ben grina a oublié de promettre aussi la réduction du prix des couches pour femmes?

  4. Le décor est planté, le scénario a été importé de Bollywood, les acteurs ont été engagés, et visiblement ils se prennent très au serieux, reste le nom du film…le metteur en scène a pro(im)posé: “élections présidentielles”. Vu les développements sur le plateau de tournages, le niveau bas des acteurs incompétents, et qui n’ont aucune mémoire, heuresement que les spectateurs sont lá pour leurs rappler les répliques, on pourrait proposer plutôt “Carnaval fi Berraka” ! Ça leurs ressemble mieux
    Mais reste un point iMPORTANT, Et SI ce n’était que la 1ère partie du film ???? Histoire d’enfumer la galerie, pour ensuite nous projeter un vieux film super8 pur et dur déjà prêt ! Ces 5 pseudos acteurs n’auront finalement fait que les guignoles ! Reste á deviner le potentiel scénario de ce potentiel 2ème film.

  5. Quelle hypocrisie hier ils étaient les amis intimes ,les protections, et voulaient un cinquième mandat pour Bouteflika,aujourd’hui ils s’attaquent à leur ami intime, comment leur faire confiance ? Seul moyen i rouhou ga3e.

  6. Si vous. Allez. Parter et laisser de gouverner Et vous
    d’occuper de votre prière et omras Sera Mieux pour au lieu de. Faire de lhipocrisie. Le peuple algérien. S’est. Réveiller depuis. Le 22. Février .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici