Les migrants algériens mettent l’Espagne en état d’Alerte

9

Franciso Jiménez, délégué du gouvernement local de la région de Murcie a indiqué, le lundi 30 septembre, que plus de 250 migrants algériens arrivés ces derniers jours en Espagne, à bord de petites embarcations, seront expulsés vers l’Algérie dans un délai d’un mois, rapporte le journal régional Murcia Today.

Le responsable espagnol a indiqué que les autorités de son pays ont mis en alerte leurs gardes-côtes quant à une arrivée massive de migrants algériens, ces dernières semaines.

En seulement 4 jours, plus de 250 migrants algériens qui tentaient de traverser la méditerranée vers l’Europe ont été interceptés près des cotes espagnoles. Les migrants illégaux ont été placés dans des centres de rétention en Murcie, ville du sud de l’Espagne. Le délégué gouvernemental Franciso Jiménez, a annoncé lundi, leur expulsion prochaine vers l’Algérie dans un délai d’un mois.

Lire aussi  Des porteurs de drapeaux amazighs jetés en prison

Une étude espagnole réalisée récemment sur les « nouvelles dynamiques migratoires » explique que depuis « 2011, la route de la méditerranée à partir des côtes algériennes s’est progressivement imposée comme une alternative pour les candidats à la migration irrégulière suscitant beaucoup d’attention de la part du gouvernement espagnol et ses partenaires européens ». Toutefois le document souligne qu’ « entre 2017 et 2018, l’Espagne, avec 45 % de toutes les arrivées en 2018, est devenue la première destination en termes d’arrivées irrégulières devant l’Italie ».

Des migrants algériens abandonnés à leur sort par des passeurs

En août dernier, deux passeurs marocains ont été arrêtés par le service maritime de la Garde civile espagnole et le Groupe spécial des activités sous-marines (GEAS), pour avoir transporté et déposé deux migrants algériens dans la ville de Ceuta, située sur la côte nord de l’Afrique, à 15 km des côtes de la province espagnole de Cadix.

Lire aussi  Belmadi nominé au titre du meilleur entraîneur aux Globe Soccer Awards

En effet, ces passeurs marocains ont transporté deux Algériens, depuis le Maroc à bord de jet-skis, avant de les abandonner à leur sort sur la plage de Potabilizadora. Les deux victimes ont été secourues in extremis par les garde-côtes de la Garde civile espagnole et l’Équipe d’intervention d’urgence de la Croix-Rouge espagnole.

9 Commentaires

  1. Je préfère qu’ils expulsent Nezzar en premier avant ces pauvres haragas, il est la cause de la ruine de l’Algérie

  2. Les Algériens n’aiment que les subsahariens traversent ou s’installent dans leur pays, pour quoi le faire donc chez les autres.

  3. Bien fait pour eux .ces algeriens sont trop racistes et n aiment pas les Africains subsahariens et les traitent comme des animaux. Vous quittez encore votre pays pourquoi? Vous croyez que ça se passe comme ça? Le monde entier a vu comment votre gouverment sont allés jeter femmes ,enfants et hommes au désert hein? Vous n aimez pas les Africains noirs de peau alors qu ils sont Africains comme vous. Pathétique.

  4. Si la junte militaire d’Alger réprime les millions d’Algériens qui marchent pacifiquement depuis plus de 7 mois alors il va avoir des centaines de milliers qui vont arriver en Europe, ce qui se traduira par la prise de l’extreme droite en France, Espagne, Italie… Donc l’Europe n’a pas le choix cette fois-ci il faudra cesse de soutenir la junte d’Alger et que le Peuple algerien soit débarassé de ce gang (issaba!).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici