L’État prêt à débourser 4 milliards pour sauver Air Algérie et éviter un scénario Aigle Azur

0
Source :

Algérie :  D’après les dispositions contenues dans l’avant-projet de Loi de finances 2020, le gouvernement algérien projette de venir en aide à la compagnie aérienne Air Algérie en difficulté financière et qui risque la faillite.

L’État algérien va ainsi permettre au Trésor public d’apurer le crédit bancaire d’Air Algérie, d’une valeur de 3,8 milliards de dinars. Ce montant concerne le règlement des acomptes exigés par les deux constructeurs aéronautiques Boeing et Airbus, dans le cadre de l’acquisition de trois Boeing, cinq Airbus et six ATR.

L’avant-projet de loi précise que cette décision intervient suite au « rapport de l’Inspection générale des finances (IGF) du 14 novembre 2017 sur la situation financière d’Air Algérie et qui fait état de l’importance des difficultés financières auxquelles se trouve confrontée l’entreprise ».

Lire aussi  3 ans de prison ferme et 200 000 DA d’amende requis à l’encontre du petit-fils de Djamel Ould Abbès

Ce même rapport conclut que « si Air Algérie n’optimise pas davantage l’exploitation de sa flotte, ce qui ne permettrait pas de dégager des cash flux importants pour faire faire au remboursement de ses emprunts, l’entreprise connaîtra un déséquilibre financier sérieux, notamment à partir de l’année 2021, qui va influer négativement sur sa compétitivité voire même sur la pérennité de son exploitation », précise l’avant-projet de loi.

Par cette décision, le gouvernement algérien voudrait à tout prix éviter le scénario d’Aigle Azur. En effet, la compagnie française se trouve en faillite depuis quelques temps.

Source :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici