Mokhtar Felioune : il « n’existe aucune distinction dans le traitement des détenus »

0

Tous les détenus sont traités sur le même pied d’égalité, a affirmé, samedi, le Directeur général de l’administration pénitentiaire et la réinsertion, Mokhtar Felioune.

Interrogé sur un « éventuel traitement de faveur » pouvant être accordé à de hauts responsables ou hommes d’affaires poursuivis dans des affaires de corruption, à l’image des ex-Premiers ministres Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal, M. Felioune  a affirmé qu’il « n’existe aucune distinction dans le traitement des détenus ».

« La Loi s’applique à tous et, il n’existe pas de salles de luxe pour les personnalités importantes, comme répandu par la rumeur », a affirmé Mokhtar Felioune, lors un point de presse animé en marge de la sortie de trois promotions de fonctionnaires à l’Ecole nationale des fonctionnaires de l’administration pénitentiaire de Koléa à Tipaza.

S’exprimant sur l’Etat de santé de la secrétaire générale du Parti des travailleurs, Louisa Hanoune, le Directeur général de l’Administration pénitentiaire et de la réinsertion a assuré qu’elle « jouit de tous ses droits pour une prise en charge médicale conforme aux lois et réglementations en vigueur, au même titre que tous les détenus ».

Les établissements carcéraux en Algérie « traitent sur le même pied d’égalité leurs prisonniers, au nombre de 65.000, et il n’existe aucune distinction dans leur prise en charge et traitement, tant au volet pénal, sanitaire, sociale que leur droit aux visites et ce, conformément à la législation internationale dans ce domaine, quelque soit la qualité et le niveau du détenu », a-t-il, en outre, expliqué.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici