Mostaganem : La protection des espèces locales d’abeilles recommandée par des professionnels

0

Les participants à une rencontre régionale des apiculteurs professionnels ont recommandé mercredi à Mostaganem l’importance de protéger les espèces locales d’abeilles et leur prémunition des maladies et pesticides.

Le président de l’association nationale des apiculteurs professionnels, Hamzaoui Mohamed, a estimé, lors de cette rencontre organisée par la direction de wilaya des services agricoles DSA, que «la protection des espèces locales de l’abeille noire du Tell et de l’abeille saharienne est nécessaire et à la charge des apiculteurs algériens». L’intervenant a expliqué que «l’espèce de l’abeille saharienne est menacée d’extinction alors que celle du Tell est confrontée aux risques d’hybridation car des apiculteurs ont importé des espèces non authentiques». S’agissant des pesticides agricoles, Hamzaoui Mohamed a appelé les agriculteurs à respecter l’utilisation de ces produits chimiques et à initier un dialogue entre l’agriculteur et l’apiculteur «sur la base gagnant-gagnant», a-t-il souligné. Pour sa part, le président de l’association des apiculteurs de la wilaya de Mostaganem, Abbassa Miloud, a souligné que l’abeille du Tell est menacée par les risques d’hybridation et par les opérations d’importation d’autres espèces de la Méditerranée, notamment d’Italie, de France et d’Espagne.
L’association nationale des apiculteurs professionnels organisera cinq rencontres régionales similaires sur l’élevage des reines et des abeilles mâles à l’instar de celle de Mostaganem. Cette dernière a réuni des apiculteurs de plusieurs wilayas de l’Ouest du pays, outre des universitaires et des cadres des chambres agricoles et des conservations des forêts.

Lire aussi  Trump-Kim, un tête-à-tête historique et des questions en suspens

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici