Nouvelle réponse du président russe Vladmir Poutine à Abdelkader Bensalah

10
Source :

La chaîne de télévision russe Russia Today a assuré une large couverture, ce vendredi, des manifestations gigantesques qui ont lieu à travers toutes les wilayas du pays pour exiger une nouvelle fois le départ immédiat et sans condition des résidus du régime Bouteflika.

Moscou répond ainsi par le biais de ce média officiel au chef de l’Etat fictif, Abdelkader Bensalah, qui conseillait à son interlocuteur russe, Vladmir Poutine, à Sotchi, de ne pas se fier aux informations sur les «quelques éléments chahuteurs», en lui jurant par tous les dieux que la situation «est maîtrisée». Le sourire narquois esquissé par le chef du Kremlin avait eu plus d’impact que le laïus du Président intérimaire malade qui avait achevé de se discréditer auprès de l’opinion publique nationale et des médias étrangers.

Lire aussi  Sellal et Ouyahia jugés à partir de lundi

La Russie confirme ainsi qu’elle ne soutient pas le régime en place et le fait savoir aux tenants du pouvoir illégitime, en médiatisant à grande échelle le Mouvement de contestation populaire, contrairement aux chaînes de télévision de pays pourtant proches géographiquement et autrement plus impactés par les événements qui se déroulent en Algérie et la grave crise politique qui s’y éternise.

Les manifestations de ce 39e vendredi interviennent au lendemain de l’adoption par le Parlement croupion de la loi sur les hydrocarbures à l’issue d’une séance marathon. L’empressement du pouvoir à faire voter cette loi, rejetée par le peuple, a fait dire à de nombreux observateurs que les tenants du pouvoir actuels ont passé un marché secret avec des puissances étrangères en contrepartie de leur soutien à l’élection présidentielle, imposée par l’état-major de l’armée pour le 12 décembre prochain, et leur bénédiction au locataire d’El-Mouradia qui en sera issu, d’autant que les cinq candidats à cette échéance sont tous des reliques du système Bouteflika.

Lire aussi  Tissemsilt : Programme de soutien au développement local au profit de 4 communes

Cette loi, qui a été élaborée en 2003, du temps de Chakib Khelil, par des experts américains et mise sous le coude par Bouteflika en 2005 suite au tollé général qu’elle avait suscité, y compris au sein du gouvernement à l’époque, n’est pas vue d’un bon œil par Moscou, un partenaire de poids qui peut peser dans le cours des événements en Algérie du fait des relations hautement stratégiques qui lient les deux pays.

K. M.

Source :

10 Commentaires

  1. Table jnanhoum,
    C’est le début de la fin cette junte ne passera pas l’hiver c’est une certitude.

  2. S’il y’a un tout petit peut de confiance et de bonne volonté les décision lourde qui son vitale pour notre pays seront prise une fois un gouvernement légitime mis en place, et les vautours qui nous guette ne payer rien pour attendre. Donc je trouve que c’est louche cette histoire c’est notre pays quand même ont à le droit d’être consulter pour des décisions de grande importance, et ne pas bâclé à la va vite et comme c’est le cas, résultats les d’Elton son toujours opérationnelle

  3. On propose des hommes neufs, des techniciens compétents.
    48 wilayas donc 48 ministres et secrétaire s d’état issu de chacune des wilayas.
    Aucun militaire dans la sphère politique.
    Le ministère de la défense sera dirigé par un civil comme cela se fait dans les démocraties.
    Chaque ministère sera dirigé par un homme compétent, cela sera la seule condition, la santé pour un prof en médecine, l’économie par un grand économiste, la justice par un magistrat intègre et ainsi de suite….
    Le seul critère est d’ être algérien et titulaire des diplômes nécessaires. Nous avons de par les monde des milliers d’Algériens qui font le bonheur des pays où ils bossent. La quasi totalité ne refuseront jamais de mettre leurs savoirs au service de leurs pays. En Algérie aussi nous avons des gens intègre et compétent.
    Donc il n’y aura jamais de problème si nous nous débarrassons de cette junte. La route sera longue et dure, mais les Algériens sont capables et vont relever le défi. Trouvez vous normal qu’en 2019 on importe des oignons des pays bas ?
    l’Algérie a toutes les chances de son côté, une jeunesse que beaucoup nous Envie, de la matière grise à volonté etc..
    Des élections libres et démocratique, plus de FLN et de RND, tout ceux qui ont participé au coulage de l’Algérie n’auront plus droit de se présenter.
    Et avec cela un ministère du recouvrement des biens spoliés confié à une équipe d’avocats chevronnés.
    Voilà une ébauche pour un début, je n’ai pas la science infuse, mais je dirais oui à un président qui nous fera ces promesses et j’en suis sûr je ne serai pas le seul.

  4. Bibi, ca c les pays ”democratie” je dirais le regime a la francaise (voir macron et les GJ). Guerre et kao. Tout les prix a la hausse, privatisation a tout va. Vous irez payer 2€/L d’essence.Trouve autre chose plus revolutionnaire.

  5. On ne fait pas du neuf avec des vieux et un tigre ne devient jamais végétarien…des technocrates comme dirigeants et des politiques pour guider et eclairer le peuple mais plus jamais de militaires au pouvoir et une justice independante suffiront largement a redresser notre tres riche pays il faudra alors accompagner les problemes par la main avant qu’ils nous saisissent par la main car il ne peut y avoir d’ordre publique sans justice sociale

  6. Au pigeon,
    Pour parler de quelque chose il faut savoir de quoi cela retourne !
    Ne jamais comparer les gilets jaunâtres avec le peuple algérien. Les gilets jaunes sont un ramassis de clochards vivant de RSA et de la CAF instrumentalisé d’une part par mechancon et de l’autre par Maruine le Pen. Je sais de quoi je parle je vis en France depuis des décennies. L’essence à 2€ ok même si c’est arrivé sous Sarkozy, cela n’empêche paS que la France vend à peu près 2 millions de voitures neuves chaque année et ce juste dans l’hexagone.
    Donc plus révolutionnaire, cela veut dire quoi, ne plus travailler et avoir tout gratuitement ?
    Comme l’on dit vulgairement il faut s’enlever les doigt du cul et regarder la réalité en face et retrousser ses manches.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici