Pourquoi l’armée algérienne a-t-elle lâché Abdelaziz Bouteflika ?

3

Le journal américain The Washington Post a livré, le mardi 21 mai, son analyse sur les raisons ayant poussé le commandement militaire de l’armée algérienne à lâcher l’ancien président Abdelaziz Bouteflika, en début du mois d’avril.

Le média américain rappelle que « l’armée algérienne a lâché, le mois dernier, le président Bouteflika face aux manifestations massives contre son régime ». L’auteur de l’analyse, Sharan Grewal, souligne que « cette défection a été quelque peu surprenante, car Abdelaziz Bouteflika avait largement satisfait les intérêts de l’armée. Sur le plan politique, les militaires ont régné dans les coulisses et ont profité matériellement d’un budget n’ayant pas cessé de gonfler, ainsi que de la corruption ».

Lire aussi  Belmadi nominé au titre du meilleur entraîneur aux Globe Soccer Awards

Selon l’analyste Sharan Grewal de l’Institut Brookings : « la composition de l’armée algérienne par rapport aux manifestants peut aider à expliquer son comportement. Historiquement, l’armée algérienne a toujours eu un penchant laïque et arabe, ce qui lui a permis de réprimer les groupes marginaux : islamistes dans les années 1990 et Kabyles dans les années 2000. Mais les manifestants d’aujourd’hui représentent toutes les franges de la société : arabes et berbères, islamistes et laïcs ». « L’armée algérienne a ainsi beaucoup plus de mal à réprimer de telles manifestations quand leurs propres frères et sœurs peuvent être dans la foule », explique-t-il.

« Tant que le mouvement reste uni, l’armée ne pourra pas le réprimer »

Sharan Grewal suggère que le défi pour le mouvement populaire en Algérie est de rester unifié et mobilisé. « Tant que le mouvement prodémocratique reste unifié et mobilisé, l’armée continuera à éprouver du mal à réprimer des manifestations impliquant toutes les franges de la société », estime-t-il.

L’analyste pense que si le mouvement prodémocratique se divise et se fragmente, « par exemple à la suite d’élections, le régime pourrait être en mesure de décrire les manifestants comme un groupe plus restreint : islamistes ou berbères, par exemple. La répression deviendrait alors beaucoup plus probable ».

3 Commentaires

  1. quelques que soit les analyses américain où étrangères le peuple vaincra, et sera civil quand a l’armée elle rentrera dans les casernes pacifiquement et elle s’occupera désormais de la sécurité interne et externe du pays,le peuple est unis et indivisible ils ont compris les erreurs du passé, que dieu sauve la sainte Algérie et ses enfants gloire a nos martyrs, si tous les analystes étrangères prévoit le sondage juste le président américain TRUMP ne sera jamais un président des état unies d’Amérique.donc remettons notre destin a dieu lui tout seul peut régler notre problème qui ne date pas d’aujourd’hui et ce depuis 1962 une libération une indépendance confisquée ils ont briser notre jeunesse ils ont ruiner le pays un pouvoir illégitime ne pourra survivre longtemps car seul la légitimité les droits de l’homme et tout ce qui se respecte dans le monde réussira ainsi que son peuple.nos dirigeants ont mépriser très longtemps ce pauvre qui aspire a une liberté chèrement payée par nos glorieux martyrs et grâce a cette pourriture des clans d’oudjda notre pays commander par des anciens planquer et ont trahis la cause nationale et les serment faites aux martyrs de la révoltions, c’est l’heure de récupérer notre acquis .par la révolution pacifique et magnifique ceux qui ont les mains pleins de sans et les voleurs les oligarchies qui ont saigner notre argent et l’argent du peuple du pays les magouilleurs vont tous rendre des comptes aux peuples et a la future république la deuxième que dieu bénisse notre nation notre patrie

  2. Nous allons continuer nôtre combat jusqu’à la victoire, nous avons appris des erreurs du passé et cette fois ci ça ne sera plus comme avant, nous sommes unis pour un seul but c’est la construction d’un état de droit quitte à laisser nos vies …

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici