Zones pastorales : Dégradation de près de 71% des espaces au niveau national

0

Près de 71% des espaces pastoraux, à travers le  territoire national se dégradent ce qui requiert davantage d’efforts pour  leur mise en valeur, a indiqué, M. Khaled Ben Mohamed, responsable au  Bureau national d’études pour le développement rural (BNEDER).

Intervenant en marge de la journée d’information sur «Le Barrage vert face  aux changements climatiques», M. Ben Mohamed a  fait savoir que «les zones  pastorales souffrent d’une grande dégradation ce qui a impacté cette  activité». S’agissant de l’espèce forestier, le même responsable a souligné qu’une  seule espèce d’arbre était utilisé auparavant à savoir, le pin d’Alep» vu  le manque, à l’époque, des capacités scientifiques, ajoutant que grâce aux  nouveaux moyens et aux efforts conjugués «il est désormais possible de  diversifier les arbustes». L’Institut national des recherches forestières (INRF) avait effectué,  a-t-il souligné, des expérimentations en matière de développement des  techniques de plantation en faveur des cadres des Forêts pour valoriser et  diversifier la couverture forestière ce qui permet la création d’activités  économiques à valeur ajoutée élevée.
Evoquant les bienfaits économiques du barrage vert, M. Ben Mohamed a fait  savoir que ce dernier constituait une source pour l’aliment de bétail mais  adoucissait également le climat ce qui augmente le taux de pluies et  préserve le sol de la  désertification. Par ailleurs, le même responsable a rappelé que le BNEDER avait déjà  effectué une étude de diagnostique sur les réalisations accomplies dans le  cadre du barrage vert, affirmant que les résultats de cette étude  permettront une exploitation optimale des données dans l’avenir.  Les participants à cette journée ont mis l’accent sur la nécessité de  relancer ce couvert forestier vital en se basant sur des capacités  scientifiques dont regorge l’Algérie. Pour rappel, le barrage vert est un programme de reboisement lancé dans  les années 70.

 

Lire aussi  Violence dans les stades à l’ouest du pays : 90 blessés et 130 arrestations en 2017

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici