Affaire Djamel Benismail : mandat d’arrêt contre Ferhat Mhenni

Le procureur général de la république lors d’une conférence de presse ce jeudi est revenu sur l’affaire Djamel Benismail lynché à tort. Il a apporté de nouveaux éléments à l’enquête mené depuis plusieurs jours par les autorités compétentes.

Le procureur a cette fois ci s’exprimer sur le mouvement de l’autodétermination de la Kabylie considéré comme une organisation terroriste par l’État algérien.

Selon le procureur, 24 individus arrêtés dans l’affaire Djamel appartiennent à la MAK. Ce qui place l’organisation au banc des accusés.

Toujours d’après le procureur, 83 individus ont été placé sous mandat de dépôt dont 3 femmes et un mineur. Il a aussi annoncé que 29 personnes identifiées sont actuellement en fuite.

Lire cet article  Les véritables origines de «la crise des visas » entre l'Algérie et la France

Parmi les individus 24 sont de la MAK avance le procureur tout en ajoutant que le mouvement a bien encadré ses éléments.

Lors de cette conférence, il a affirmé que le MAK est le premier mis en cause et qu’un mandat d’arrêt a été lancé contre son président, Ferhat Mhenni

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS