in

Affaire Noureddine Tounsi: le procureur requiert un an de prison ferme

InterlignesLe procureur près le tribunal Fellaoucen à Oran a requis aujourd’hui 14 avril 2021, un an de prison ferme et 50 000 dinars d’amende contre le lanceur d’alerte Noureddine Tounsi.

Lors de la réponse aux questions du juge, Noureddine Tounsi a fait le procès des services de sécurité de la wilaya d’Oran qui ont, selon lui, « protéger la bande, à leur tête Ali Haddad et Abdelghani Hamel, ancien DGSN ». 

« Ils n’ont pas cru qu’un simple citoyen d’un quartier populaire, va oser défier un homme d’affaire de la taille de Ali Haddad, alors qu’en 2016, personne n’osait parler de lui à l’époque. J’ai combattu la bande », a déclaré Noureddine Tounsi durant son procès. 

Un avocat a été entendu comme témoin dans cette affaire et les plaidoiries des avocats sont en cours.

Pour rappel, Noureddine Tounsi est poursuivi avec trois chefs d’inculpation à savoir , «offense le Président de la République par une expression outrageante, injurieuse ou diffamatoire, que ce soit par voie d’écrit, de dessin, de déclaration, ou de tout autre support de la parole ou de l’image, ou que ce soit par tout autre support électronique, informatique ou informationnel », article 144 bis du code pénal. “Les actes, paroles ou écrits publics qui, tant qu’une affaire n’est pas irrévocablement jugée, ont pour objet de faire pression sur les décisions des magistrats” article 147, et “quiconque, au moyen d’un procédé quelconque, porte volontairement atteinte à l’intimité de la vie privée d’autrui” comme stipulé par l’article 303 bis et 146 du même code.

Partagez l'article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *