in

Affaire présumé viol sur mineur de 15 ans: Le procureur dément. Il y aurait un complot.

Selon le site lesoirdalgerie.com, Le magistrat reste sur ces faits : pas de traces d’agression sexuelle prouvée par des tests médiaux effectués à l’hôpital Mustapha, et le refus du concerné de se laisser examiner par un deuxième médecin légiste le confirme.
D’autres informations sont livrées au cours de cette même conférence de presse. « Saïd Chetouane, fils d’un couple séparé, vit avec sa mère à Blida, il a pris part à une manifestation non autorisée. Selon les premiers éléments de l’enquête, il paraît qu’il a été conduit à Alger par un groupe de personnes, des adultes, et certains de ces membres ont été arrêtés. L’enquête est toujours en cours, et nous tiendrons l’opinion publique informée de tous les développements .»
Le procureur de la République dément par ailleurs l’existence de tout acte de violence commis à l’encontre du mineur. « Les éléments des services de sécurité qui l’ont interpellé ignoraient à ce moment qu’il s’agissait d’un mineur. Le père ignorait, de son côté, que son fils allait prendre part à ces manifestations .»
Cette conférence de presse intervient au lendemain de la diffusion d’une vidéo dans laquelle apparaît Saïd Chetouane entouré de plusieurs personnes (parmi elles des activistes connus du Hirak), qui lui demandent de révéler au public les « sévices » qu’il aurait subis. Le mineur, en pleurs et visiblement choqué, a du mal à s’exprimer. Il s’est fait arrêter durant une manifestation improvisée qui s’est déroulée samedi à Alger.

Partagez l'article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *