- Advertisement -
Home Non classé Ahmed Ouyahia le confirme : Pas de changement dans la politique sociale de...

Ahmed Ouyahia le confirme : Pas de changement dans la politique sociale de l’Etat

- Advertisement -

Le double «souci» de veiller aux intérêts des travailleurs et des patrons est certainement le trait spécifique de la politique algérienne qui, à travers la tripartite, illustre une vision assez proche de la sociale démocratie.

 

Annoncée comme une simple prise de contact entre les partenaires du pacte économique et social de croissance, la rencontre gouvernement-patronat-Ugta, a tenu toutes ses promesses, avec à la clé une déclaration commune, un recentrage de l’action du gouvernement et surtout quelques «petites phrases» qui révèlent à demi-mot ce quoi s’est dit dans la réunion qui s’est tenue, faut-il le rappeler, à huis clos.
On aura prioritairement appris la volonté du gouvernement Ouyahia de ne pas toucher à la politique sociale de l’Etat. Celle-ci, sera donc maintenue. «L’Algérie a une politique sociale constante fondée sur la justice sociale et la solidarité nationale. Je voudrais donc assurer nos travailleurs et tous les citoyens que cette politique sociale sera maintenue par le Gouvernement», a déclaré le Premier ministre. Apportant un soutien indéfectible à l’ensemble des opérateurs économiques du pays, parce qu’ils représentent «les leviers du développement du pays». Sur ce dossier précisément, Ouyahia ne va pas par quatre chemins et affirme que «toutes ces entreprises feront donc l’objet de notre considération sans discrimination».
Les observateurs auront saisi un petit pic à l’adresse de son prédécesseur. Mais la réflexion de Ahmed Ouyahia va au-delà de l’aspect anecdotique et le propos du Premier ministre en apporte un véritable éclairage. «Le gouvernement ne ménagera aucun effort pour améliorer le cadre de l’investissement et pour cultiver des relations sereines avec les entreprises, dans le cadre de la loi», a souligné le Premier ministre, plaçant de fait, le débat sur l’axe strictement économique. Il reste néanmoins que Ahmed Ouyahia a fortement insisté sur les aspects sociaux de son action future. Aussi, a-t-il exprimé, «les sentiments de respect et de solidarité que le gouvernement nourrit à l’endroit de tous les travailleurs». Une déclaration lourde de sens destinée à tranquilliser le front social, traversé par des rumeurs sur un durcissement de la démarche de l’Etat sur le plan. Ouyahia affirme également, sa «considération envers toutes les entreprises publiques, privées ou mixtes qui constituent le levier de la croissance, de la création d’emplois et de la diversification de l’économie nationale». Ce double «souci» de veiller aux intérêts des travailleurs et des patrons, est certainement le trait spécifique de la politique algérienne qui, à travers la tripartite, illustre une vision assez proche de la sociale démocratie.
Mais autant le propos est rassurant, autant il intervient dans un contexte assez particulier où les difficultés survenues à la suite de la baisse des prix du pétrole, imposent tout de même des actions de rigueur. Aussi, le Premier ministre a-t-il mis au courant ses partenaires «des tensions financières auxquelles fait face le pays, ainsi que de la feuille de route qui lui a été tracée par le président de la République, notamment pour mobiliser des financements internes non conventionnels, maintenir le soutien à la croissance dans tous les secteurs, y compris l’industrie, les services et l’agriculture, préserver et rationaliser la politique publique de justice sociale et de solidarité nationale». On est là dans le vif du sujet et l’essentiel des arbitrages entre le gouvernement, le patronat et l’Ugta devront faire montre d’innovation.
Cette mission est de loin, la plus exaltante que la tripartite ait eu à réaliser. Elle sera au centre des débats lors de la prochaine réunion qui n’aura finalement pas lieu le 23 septembre prochain. Ahmed Ouyahia a expliqué le report sine die de la prochaine rencontre prévue à Ghardaïa par l’agenda chargé du gouvernement. Ce report, dont la date n’a pas été fixée, permettra aux partenaires de mieux se préparer selon Ouyahia.
Dans l’attente, «des ateliers seront organisés par les représentants des différents secteurs concernés et les partenaires socio-économiques pour approfondir les préparatifs à cette réunion», informe le Premier ministre.

Alger: Smaïl Daoudi

Relance économique de l’Algérie

Le patronat et l’UGTA optimistes

Les partenaires socio-économiques composés essentiellement par le patronat et l’UGTA, affichent de l’assurance et de l’optimisme quant à la situation économique de l’Algérie pour les prochaines années.

Lors d’une réunion préparatoire de la prochaine tripartite tenue jeudi à Alger, les partenaires socio-économiques ont affirmé «qu’en dépit de la délicatesse du contexte, aussi bien sur le plan interne qu’externe, l’Algérie dispose de tous les atouts qui lui permettent d’envisager son avenir économique avec sérénité».
Dans un message lu par le Secrétaire général de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA), Abdelmadjid Sidi Said, les signataires du Pacte économique et social de croissance, qui se sont réunis avec le Premier ministre Ahmed Ouyahia, ont affirmé que l’Algérie devait lancer des procédures nécessaires pour la relance économique et mettre en place un plan de redressement.
Ils ont, à la même occasion, souligné l’importance de rester «maître de son destin» en engageant les mesures qui s’imposent en «toute souveraineté» pour amorcer une «nouvelle dynamique de redressement» du modèle économique. «C’est un devoir de participer activement à cet effort national qui consiste à sortir notre économie de sa dépendance des hydrocarbures» ont déclaré les partenaires socio-économiques, rappelant que le président Bouteflika «nous exhorte à nous imprégner des valeurs de solidarité et d’unité que véhicule le combat libérateur du pays pour bâtir une économie forte et créatrice de richesses et d’emplois».
Le patronat et l’UGTA affirment qu’ils sont encouragés par le «dialogue social» initié par le chef de l’Etat. Ils ont également salué la rencontre de jeudi dernier en la qualifiant d’une rencontre réussie qui a atteint ces objectifs.
Les signataires du Pacte économique et social de croissance, ont également rappelé que le «dialogue social» initié par le chef de l’Etat, porté et réitéré dans son message à l’occasion de la célébration de la journée du Moudjahid le 20 août 2017, «nous encourage et nous incite à la solidarité, la mobilisation et à l’unification de nos énergies pour la construction du développement de notre pays dans la souveraineté, l’indépendance et dans le respect des valeurs millénaires de notre peuple et dans le renforcement de notre Etat de droit». Selon eux, la rencontre de jeudi, «fortement fructueuse, a permis aux partenaires socioéconomiques du gouvernement, d’approfondir leur discussion et de renforcer leur approche consensuelle, par la réaffirmation de leur engagement à accentuer davantage leur démarche collective».
Lors de la rencontre de jeudi ayant réuni Gouvernement-UGTA-Patronat, les partenaires sociaux ont affirmé l’objectif tracé est de est de «relever» les défis économiques et sociaux contenus dans le programme du chef de l’Etat, rappelant que l’appel lancé par le président Bouteflika à l’adresse du gouvernement et de se partenaires sociaux et économiques, «doit constituer pour l’ensemble des acteurs, le socle d’un sursaut national pour le renouveau économique».
«Les signataires du Pacte national, expriment leur immense estime, leur attachement indéfectible et leur fidélité totale» au Président, a conclu le message. Le Pacte économique et social de croissance avait été signé le 23 février 2014 lors de la 16ème tripartite à Alger, avec pour objectifs essentiels, l’accélération des réformes économiques, du développement des systèmes sociaux et l’encouragement de l’accès au travail.

Alger: Samir Hamiche

Source : ouestribune-dz

ouestribune-dz

- Advertisement -
- Advertisement -

Stay Connected

16,985FansLike
2,458FollowersFollow
61,453SubscribersSubscribe

Must Read

- Advertisement -

Related News

- Advertisement -